Il y avait les cours de management, de mathématiques ou encore de langues vivantes. Il faut désormais compter sur l'enseignement du code informatique en école de commerce. En effet, depuis quelques années, certaines institutions spécialisées dans le domaine font figurer l'apprentissage de la programmation (création d’application, de pages internet…) au sein de leur cursus. C'est notamment le cas de l'ESCP Europe. Pour Frank Bournois, directeur général de l'établissement, l'objectif de ces leçons n'est pas de faire de ces futurs entrepreneurs «des  spécialistes en informatique mais de leur donner les clefs pour comprendre et s'approprier le monde numérique».

«Une grande partie d'entre eux veulent travailler pour Google ou Facebook en tant que manager. Ils sont attirés pas l'univers digital qui repose sur des programmes informatiques. C'est bien qu'une fois dans leur vie, ils soulèvent le capot et observent comment ça fonctionne», abonde Yannick Meiller, professeur en charge des cours de code à l'ESCP Europe. Raison pour laquelle l'école à rendu cette instruction obligatoire dès l'entrée en première année à raison de 30 heures par semestre. Au menu : algorithmie et conception de programmes. Tous les étudiants sont concernés quelle que soit la carrière professionnelle envisagée.

Une compétence appréciée des recruteurs

Selon Armelle Dujardin, professeure coordinatrice à l'IPAG Business School de Paris qui a mis en place une initiation à la programmation obligatoire pour ses élèves de deuxième année, cet apprentissage des bases du langage informatique s’avère utile une fois sur le marché du travail. Les diplômés sont ainsi en mesure de  «communiquer et travailler avec des graphistes et des informaticiens pour développer des solutions digitales essentielles dans la vie des entreprises».

Un point de vue partagé par Yannick Meiller : «Ce savoir leur permettra, par exemple, de maquetter un  projet d’application mobile qu’ils pourront  présenter à des développeurs et des investisseurs». Par ailleurs, «cette formation développe de nombreuses qualités : la rigueur, le pragmatisme, la logique... Des aptitudes très prisées par les recruteurs», souligne Armelle Dujardin. En France, l’enseignement de cette discipline fait désormais partie intégrante des programmes scolaire au primaire et au collège, preuve de l’intérêt grandissant à son égard. «Ne vous contentez pas d’acheter un nouveau  jeu vidéo, créez-en un !», enjoignait Barack Obama en 2013 pour encourager l’apprentissage de la matière. C’est aussi l’un des intérêts de sa pratique en école de commerce : que les entrepreneurs de demain ne restent pas cantonnés au rôle de consommateur passif.