Breakdance, de l'underground à la lumière

DANSE De Jackson à Madonna, en passant par l'opéra Garnier ou la Maison Blanche, le breakdance est entré dans la cour des grands...

Shéyen Gamboa
— 
Le crew Flying steps pendant la compétition Red Bull Flying Illusion en Autriche, le 11 décembre 2015.
Le crew Flying steps pendant la compétition Red Bull Flying Illusion en Autriche, le 11 décembre 2015. —

Rentrée 2016, une série Netflix fait le buzz: The Get Down. Le sujet? Les premiers balbutiements du hip-hop et la bataille qui fait rage entre DJ pour faire danser les bboys. Le danseur new-yorkais Crazy Legs, du légendaire Rock steady crew, sourit lorsqu'on parle de reconnaissance: «Mais ce serait complètement fou qu'Hollywood ne s'y intéresse pas! Ça fait partie de l'Histoire américaine. La culture hip-hop est tellement énorme aujourd'hui, qu'il est impossible de passer à côté!» Le cliché du phénomène de banlieue est-il définitivement oublié? La danse hip-hop est-elle aujourd'hui bankable?

1.Les stars et les bboys

Qui mieux qu'un breaker peut donner du relief a une scène de concert? Madonna l'a bien compris et a très tôt misé sur la danse hip-hop et particulièrement sur la french touch avec notamment Lilou, Yaman ou encore Sofia Boutella. Depuis les années 2000, des chorégraphies atypiques, dynamisées et plus aériennes signées par des chorégraphes hip-hop se sont répandues comme une traînée de poudre dans les clips et les scènes du monde entier. Beyoncé ne sort plus sans son duo de danseurs hip-hop originaires de Sarcelles: Les Twins. Alors que dans l'Hexagone, Christine and the Queens et Stromae se partagent une identité visuelle et chorégraphique signée par la talentueuse Marion Mottin. Et les exemples ne manquent pas…

2.La télé s'empare du phénomène

Bien sûr, la performance des bboys lyonnais Pockemon au show TV le plus regardé de tous les temps: le Super Bowl 2012 aux côtés de Madonna sur NBC n'est que le sommet de l'iceberg. En France, c'est dès 1984 que le grand public découvre le hip-hop sur TF1 avec l'émission H.I.P. H.O.P. présenté par Sidney, premier présentateur noir du paysage audiovisuel. Alors que certains théâtres semblent encore parfois frileux à l'idée de programmer du hip-hop, le public lui plébiscite cet art depuis bien longtemps.

Les deux premières éditions de l'émission populaire de M6 Incroyable Talent, par exemple, ont été remportés par Spider Salah en 2006, également vainqueur de Arab's got Talent en 2015, et Junior en 2007, aujourd'hui à l'affiche du spectacle international Red Bull Flying Illusion entre autres. Tandis que la quatrième saison a vu l'incroyable Skorpion originaire de Pau et chorégraphe de Kylie Minogue et Taylor Swift, s'incliner en finale et la cinquième l'original Yaman, chorégraphe des comédies musicales Robin des bois et Les trois mousquetaires, se classer troisième.

Le Pockemon Moncef également à l'origine d'une émission breakdance pour enfants sur Canal J et Gulli analyse: «La danse hip-hop est devenue mainstream aussi parce qu'elle a su s'adapter à la demande. Avec Pockemon, on a monté un spectacle avec un chœur baroque. La rencontre de deux mondes! Le premier jour de répétition, les chanteurs avaient, limite, peur de nous... Au final: un show magnifique avec standing ovation. Une très belle rencontre…»

>>>Retrouvez l'intégralité de notre dossier "planète breakdance", en partenariat avec le spectacle Red Bull Flying Illusion, qui se produira à Paris, Toulouse, Lille, Marseille et Lyon en novembre.

3.Le cinéma aussi

Evidemment, du petit écran au grand il n'y a qu'un pas. Le cinéma s'est emparé de la thématique avec les séries Honey, Sexy Dance, Battle Of The Year, Street Dance 3D, 1 et 2 dont le rôle principal a été tenu par la bgirl Sofia Boutella, formée au breakdance sur la dalle des Halles à Paris, la jolie brune remarquée dans plusieurs publicités, était cet été en tête d'affiche du film Star Trek Sans Limite et sera La Momie de la version 2017 avec Tom Cruise, entre autres!

18673315
18673315

4.Ultime consécration: la mode

De Puma avec Spider Salah à Jean-Paul Gaultier et les Galeries Lafayette avec Les Twins, la danse hip-hop n'a pas fini d'inspirer et de faire vibrer le sportswear et la mode. En quarante ans d'existence, la culture hip-hop est passée de nombreuses fois de l'ombre à la lumière. En 2016, elle semble définitivement avoir balayé les clichés et avoir posé ses baskets sur le devant de la scène.