Mon premier cours de break avec Junior

DÉBUTS Notre journaliste a commencé sa carrière de b-girl avec un prof d’exception…

L. B.
— 
Le six steps comme si je l'avais fait toute ma vie.
Le six steps comme si je l'avais fait toute ma vie. — L. B./20 Minutes

17 heures. J'ai rendez-vous à La Place, la nouvelle salle dédiée au hip-hop sous la Canopée des Halles. La salle est belle mais surtout vide. Tant mieux, c'est autant de témoins qui ne verront pas mes essais de débutante.

Mon prof d'un jour s’appelle Junior. Ça ne vous dit rien? Dans le monde du break, c’est le Griezmann de la discipline. Champion du monde, il a aussi gagné l’émission La France a un incroyable talent en 2007 grâce à ses performances de danseur. Il a même organisé sa propre compet’ de break à Saint-Malo. Pas de pression.

junior-art
junior-art
[Regardez bien le reflet dans le miroir. Il en dit long.]

Junior arrive, me jette un coup d’œil, prêt à déplacer des montagnes pour réveiller la b-girl qui est en moi. Il n’en faudra pas moins. A part les chorés sur Claude François en fin de soirée, je ne touche pas trop à la danse. Encore moins au hip hop.

On commence direct mais tranquille, en top rock. C’est la danse debout qui prépare les mouvements au sol. Là il essaie de me faire danser l’indian step. C’est pas gagné.

Junior conseil numéro 1: «L’important, c’est que chacun apporte sa différence. C’est en faisant le mouvement à ta façon que tu arriveras à trouver un style.»

Autant dire que le style est la dernière de mes priorités quand il faut déjà que je coordonne mes bras et mes jambes sans les emmêler. Pour l’instant, j’ai plutôt l’air de Gérard Depardieu qui se met au break. Et finalement, c’est peut-être ça mon style.


[Junior quand il me voit danser comme Gérard.]

junior-3
junior-3
[Junior quand il voit que j’ai trouvé mon style.]

«Allez, fini l’échauffement, on passe aux choses sérieuses.» Junior veut me faire tester le sol. C'est-à-dire le parquet. Le bois dur. Et je suis en short. Première étape, apprendre la base: le six steps.

husky2
husky2
[Moi, en nage, qui pensais qu’on en était déjà aux choses sérieuses.]

Comme son nom l’indique, cette figure en six temps peut être réalisée par le breaker lorsqu’il est au sol. Pied côté, pied derrière, pied côté, pied crochet, pied derrière, position de départ: facile! Une fois les pas mémorisés, il faut juste que je sois plus rapide.


[Le six-steps, quand il est bien fait.]

Junior conseil numéro 2: «Tire ton énergie du sol, marque bien tes appuis.» Bien vu. Quand je pose mes pieds par terre au lieu de faire des pointes de danseuse, les résultats sont là. J’ai l’air d’avoir plus d’assurance et mes mouvements sont plus déterminés.

Maintenant que je maîtrise le sol (FAUX), on passe à la dernière partie du cours. «Quoi de mieux qu’un Baby Freeze?», me dit Junior. Un freeze est une position en équilibre, à l’arrêt, à tenir pour terminer un mouvement.

Mon prof me montre: je dois basculer mon poids sur un coude, lever les pieds, tête contre le sol. Facile. Ah non en fait. Ultra ultra dur. De mauvaise foi, je proteste en disant à Junior que de toute façon, je ne suis pas assez musclée.

Junior conseil numéro 3: «Ce n’est pas une question de force mais plutôt un bon équilibre à trouver sur ses appuis. Ici c’est le coude en angle droit qui doit supporter le poids du corps sans effort.»

Malgré tous mes efforts et les encouragements de Junior, l’une de mes jambes reste collée au sol. Pendant ce temps, il me raconte que les enfants à qui il donne des cours arrivent très bien à faire cette figure. Oui, bon.

Bilan du cours: Un prof pédagogue, très patient et un cours intéressant pour toucher du doigt ce qu’est le break. Pour l’instant, ma seule fierté c’est le gros bleu que j’ai sur la cuisse en tombant de mon Baby Freeze. Pour la coupole face aux collègues à la machine à café, il va me falloir un peu plus d’entraînement.

>>>Retrouvez l'intégralité de notre dossier "planète breakdance", en partenariat avec le spectacle Red Bull Flying Illusion, qui se produira à Paris, Toulouse, Lille, Marseille et Lyon en novembre.