La force tranquille du Papier Tigre

FABRICATION Lancée fin 2011, la marque Papier Tigre a changé l’image de la papeterie française

Constance Daulon

— 

Les modèles des carnets de Papier Tigre n'existent qu'une seule fois, le temps d'un collection.
Les modèles des carnets de Papier Tigre n'existent qu'une seule fois, le temps d'un collection. — Papier Tigre

«Le papier est mort, vive le papier!» A l’heure du tout numérique, qui aurait parié qu’une petite entreprise allait apporter un nouveau souffle à la papeterie?  Papier Tigre semble pourtant avoir réussi à le faire en moins de quatre ans. A ses débuts, la marque vendait 6.400 carnets. Maintenant, ils sont 12.000 à être achetés pour chaque collection.  A l’époque, Julien Crespel, Agathe Demoulin et Maxime Brenon sont salariés d’un studio de création parisien. «Nous voulions avoir notre propre bébé», explique Maxime Brenon.

Tout va ensuite très vite. Lors d’un salon professionnel, ils présentent des échantillons. «Le Bon Marché nous a fait des commandes, puis c’est Colette qui nous a sollicités», se souvient le co-fondateur. L’effet boule de neige fait le reste à l’étranger. «Nous avons désormais 250 points de vente dans le monde, majoritairement en France, au Japon et en Scandinavie.» 

S’inspirer de tous les jours

Les trois co-fondateurs réfléchissent ensemble à la création, mais chacun a son rôle. Agathe et Julien sont graphistes et Maxime s’occupe du développement de la marque. Depuis l’ouverture de leur boutique à Paris en novembre 2013, deux autres personnes ont rejoint l’équipe. «C’est ultra motivant, nous voulions renouveler la correspondance et moderniser la papeterie», rappelle Maxime Brenon.

Le Primeur permet d'avoir à portée de main les fruits et légumes de saisons.
Le Primeur permet d'avoir à portée de main les fruits et légumes de saisons. - © Papier Tigre

Coté inspirations, Papier Tigre s’attache au quotidien. «On pioche dans tout: les expositions, nos journées, des balades, des voyages ...» L’un de leurs objets les plus vendus, le Primeur qui liste les fruits et légumes de saison, vient d’une de leur nécessité. Des besoins simples pour une fabrication tout aussi facile. 

 Une confection rapide

Depuis un an, l’entreprise développe deux collections par an. «Nous concevons tout le catalogue désormais sur un seul thème», détaille le responsable. Facilement, l’équipe a trouvé des imprimeurs français: «Il en reste pas mal et ils veulent travailler.» Ainsi, 90% de leurs produits sont fabriqués sur du papier recyclé dans l’Hexagone. Le reste est fabriqué à Barcelone «pour un type précis de façonnage».

Il faut environ un mois entre le début de la création et l’envoi du fichier à l’imprimeur, puis un autre mois pour que les produits arrivent au stock, derrière la boutique. Ces délais courts concernent aujourd’hui une centaine de produits de papeterie, de bureau et de décoration. Mais «un modèle n’existe qu’une fois, le temps de la collection». Si ce choix peut interroger, il «force l’équipe à se renouveler». 

Le Pli Postal est à la fois une lettre et une enveloppe.
Le Pli Postal est à la fois une lettre et une enveloppe. - © Papier Tigre

«C’était un vrai pari»

Et si c’était la clé de leur réussite? «On n’arrête pas de s’écrire via les mails et les réseaux sociaux mais si on peut redonner une seconde noblesse au papier, c’est une bonne chose.», s’enthousiasme Maxime Brenon.

L’écrit reprend de la valeur, deux des produits les plus vendus peuvent le confirmer: le Pli Postal, des enveloppes détachables où on écrit à l’intérieur et les carnets. «C’était un vrai pari», reconnaît le cofondateur. Aujourd’hui, la marque ouvrira sa deuxième boutique à l’étranger avant Noël. La force du papier?