Les mamans ont-elles vraiment quelque chose à faire de la fête des mères?

TéMOIGNaGES Entre les indifférentes et celles qui en attendent beaucoup, toutes les mères ne voient pas leur fête du même œil...

Aliénor Manet

— 

Toutes les mères ne voient pas dans la fête des mères un jour de célébration.
Toutes les mères ne voient pas dans la fête des mères un jour de célébration. — Phyllis Buchanan/Flickr

A l’approche du grand jour, les publicités et réductions fleurissent sur les abribus et à la télévision. Difficile d’y échapper, cette année, la Fête des mères c’est le 29 mai. Mais l’occasion est-elle vraiment si importante pour les mamans? 20 Minutes leur a posé la question.

Il y a d’abord celles pour qui c’est comme la Saint Valentin, une journée surtout artificielle. «Pour moi, c'est d'abord une fête commerciale comme toutes les fêtes institutionnalisées», tranche Maryse, maman de deux enfants. Et elle n’est pas la seule à penser cela. Cindy, 26 ans, estime, elle aussi, que: «Sentimentalement parlant, c'est un jour comme les autres.»

«Ce n’est pas une question de cadeau»

Comme elles, 42% des mères en France considèrent ce jour comme une fête commerciale, selon un sondage Ifop réalisé pour Le pèlerin en mai. Elles sont plus nombreuses, 46%, à le voir comme un événement familial. Cette perception varie avec l'âge. Plus on est jeune, plus on apprécie se faire souhaiter une bonne fête des mères par ses enfants. Les moins de 35 ans seraient 77% à considérer cela « important », pour 68% chez les plus de 65 ans.

Cela dépend tout simplement de l'âge de sa progéniture. Quand les enfants sont petits, le ballet des petiots avec leurs récitations bancales et leurs couronnes en papier kraft apporte de la joie à cette journée. «Cela représente, malgré tout, des moments sympathiques quand ils écrivent de jolis poèmes, reconnaît Maryse. Même si c'est à la demande de la maîtresse d'école.» Cindy, mère de deux enfants de 2 et 4 ans, admet aussi que «comme c’est le seul jour où les mamans sont mises à l'honneur, j'attends au moins un "bonne fête maman"».

Ainsi, Thérèse, la soixantaine, est sûre d’une chose: aucune maman ne voudrait être oubliée pour la Fête des mères. Elle-même n’hésite pas à rappeler à ses enfants, aujourd’hui adultes, que c’est un jour important pour elle. «Ce n’est pas une question de cadeau, mais l’intention qui importe. Je demande juste de recevoir un coup de téléphone, un moyen de dire “Maman, je pense à toi”.»

«Je n’attends plus grand chose de ce jour»

Puis il y a les familles pour lesquelles c’est une tradition transmise de génération en génération. Cynthia, maman de trois enfants, continue de célébrer la fête de sa mère, aujourd’hui à la retraite. Cette année, elle a prévu de faire un déjeuner avec sa sœur et son frère, même s’ils ne sont pas très proches. «On va lui acheter un gâteau en forme de cœur et du champagne. Mais le plus beau cadeau qu’on puisse lui faire est d’être réunis tous ensemble à cette occasion.»

  My #beautiful #Mom. #Family #WorldsBestMom #Travel #Tropical #Garden #Hawaii #Kauai #MothersDay #MothersWeek   Une photo publiée par Caitlin Barron (@caitie__bug) le


Quand les enfants deviennent adultes, certaines mères n’ont plus les mêmes exigences. Maryse, elle, maintenant que ses enfants ont 26 et 23 ans, «n’attend plus grand chose de ce jour ou alors juste encore une petite marque de pensée ou d'attention.» Bien que, selon elle, il n’y ait pas vraiment besoin d'un jour spécial pour cela.

>>>Retrouvez tout notre dossier consacré à la Fête des mères à l'occasion de la sortie au cinéma, le 25 mai, de «Joyeuse fête des mères»