Pourquoi dit-on que le sport fait du bien?

Marianne Clonta

— 

En pratiquant une activité physique et sportive, notre corps libère des endorphines qui ont un effet déstressant et euphorisant.
En pratiquant une activité physique et sportive, notre corps libère des endorphines qui ont un effet déstressant et euphorisant. — Senior Coach

SANTÉ – Faire du sport évite les problèmes de santé, mais c'est aussi bon pour le moral. Mais quelle activité sportive pratiquer?

C’est un fait, la sédentarité des Français ne cesse de progresser. Alors que le manque d’activité physique contribue à plusieurs pathologies, dont le surpoids, beaucoup peinent à changer leurs habitudes alors qu’on le sait tous: le sport fait du bien au corps mais aussi à la tête.

«Le temps, une fausse excuse»

Pour bien commencer, sachons de quoi on parle. Pour Jérôme Auger, kinésithérapeute du sport, «faire du sport, c’est la définition qu’en ont les gens quand ils déclarent en faire. Pour le grand public, c’est en fait pratiquer une activité sportive.» Les spécialistes préfèrent donc parler d’activité physique et sportive (APS), qui ne nécessite pas de faire un exploit.

Et Yann Dommée, coach sportif pour les salles Keep Cool le confirme: «Si le sport en salle est une solution, ce n’est pas la seule possible. Se bouger pendant les tâches ménagères ou durant son temps de trajet pour aller travailler est aussi une activité physique dite modérée. Le problème du manque de temps à consacrer à une APS est donc une fausse excuse.»

Le sport comme hygiène de vie

Le sport est ainsi avant tout une question de motivation. Plus même, car d’après Jérôme Auger il s’agit d’une hygiène de vie. «Le sport fait partie de l’éducation nationale et ce n’est pas pour rien. Elle est la seule matière présente depuis le début des études jusqu’au baccalauréat. L’habitude d’une vie sportive doit perdurer au-delà.»

Et s’il n’y a pas d’âge requis pour commencer à pratiquer une APS, il faut savoir l’adapter à son âge et à son caractère. Le but étant d’arriver à «se protéger contre les maladies cardio-vasculaires, équilibrer le taux de sucre dans le sang, réguler la pression artérielle et stabiliser son poids», préciseJacques Manic, médecin du sport.

Le corps et l’esprit délestés de leurs excès

Mais pratiquer une activité physique n’est pas qu’une question de prévention. Le sport fait surtout du bien, à la tête comme au corps. «Le sport, quel qu’il soit, permet l’allongement de la vie dans de bonnes conditions. L’activité physique augmente la sécrétion d’endorphines qui ont un effet déstressant et euphorisant, elle améliore la qualité du sommeil et a des effets positifs sur le corps», affirme Heberson Oliveira, professeur de yoga.

Il ajoute: «L'activité sportive a un effet bénéfique sur le psychique et sur l’image de soi. Il améliore enfin l’intégration sociale des êtres humains.» L’activité physique permet donc de réguler les excès négatifs tant physiques que psychiques et de trouver un équilibre.

>>>Retrouvez tout notre dossier consacré aux European masters games et au sport à tous les âges