Les conseils des pros pour rester au top après 35 ans

Rédaction 20 Minutes

— 

Continuer le sport malgré l'âge n'est pas impossible si l'on fait plus attention aux besoins du corps qui ont évolué.
Continuer le sport malgré l'âge n'est pas impossible si l'on fait plus attention aux besoins du corps qui ont évolué. — Y. News/Rex/Sipa

PRATIQUE - Continuer le sport malgré l'âge qui avance, c'est possible mais à condition de ne rien négliger.

Tout le monde peut le constater au quotidien, nos capacités physiques ne vont pas en s'améliorant au fil des ans. Pourtant des sportifs professionnels réussissent à maintenir un niveau de performance élevé à plus de 35 ans. Mais pour cela, il faut bien se connaître et adapter tout son mode de vie.

Marc Couget fait partie du staff du Montpellier Hérault Sport Club. Diététicien, il doit notamment s'occuper avec ses collègues kinésithérapeute, ostéopathe et médecin d'un des plus vieux joueurs de Ligue 1, Vitorino Hilton.

Le capitaine héraultais est âgé de 37 ans et il bénéficie forcément d'une attention toute particulière de la part de l'encadrement du MHSC. A cet âge-là, assure Marc Couget, il est primordial de faire régulièrement des bilans dans tous les domaines de la santé.

Attention au manque de sucres

Et c'est un conseil qui vaut également pour les sportifs du dimanche, qui ont une condition physique assez éloignée d'un footballeur professionnel. «Au niveau de l'alimentation, on ne permet pas d'améliorer les capacités d'un joueur, mais on peut lui éviter des contre-performances. Car si on se retrouve en manque de sucres, on sera moins bon.»

Il faut ainsi renouveler les stocks de sucres présents dans les muscles et le foie que l'on brûle pendant l'effort. Et concernant l'alimentation, même le mode de cuisson des plats est important. «Les cuissons longues sont plus toxiques car elles dégradent les aliments, reprend le diététicien. En revanche les aromates comme le persil, le basilic ou le romarin permettent d'assurer un bon équilibre acido-basique pour le corps.»

Vitorino Hilton, un professionnel qui surveille son sommeil

Vantant le professionnalisme de Hilton, Marc Couget assure que son joueur prête un soin tout particulier à son sommeil. «Les périodes de repos son essentielles quand on dépasse les 35 ans, confirme Rémi Mifsud, médecin du sport à Paris. Le corps met plus de temps à récupérer des efforts.»

Si l'on veut pouvoir s'entraîner régulièrement et efficacement, il convient pourtant de retrouver au plus vite ses capacités. Pour cela l'hydratation et les échauffements sont primordiaux afin qu'il y ait moins de traumatismes. Néanmoins, vieillir peut aussi être un avantage. Rémi Mifsud considère qu'un résultat est dû «presque à 80% au mental». Un joueur expérimenté saura selon lui «mieux gérer» à la fois son activité et le déroulé d'une rencontre.

Enfin, pour tous les sportifs, professionnels ou amateurs, il convient d'adapter sa préparation au type d'épreuve que l'on veut réaliser. «J'ai des clients qui veulent faire de grands marathons, détaille Jean-Paul Blanc, nutritionniste. Il vaut mieux commencer à tout surveiller et à faire des bilans au moins six mois avant pour réussir son objectif.»

André Barthélémy

>>>Retrouvez tout notre dossier consacré aux European masters games et au sport à tous les âges