Le stockage entre particuliers occupe l’espace

BON PLAN Louer de l'espace en pair-à-pair séduit propriétaires et locataires. Des start-up de co-stockage posent leurs cartons en France...

Clémence Chopin

— 

Pratiquer le costockage à Paris permet de louer pour 3 fois moins cher.
Pratiquer le costockage à Paris permet de louer pour 3 fois moins cher. — Costockage

La mode du costockage a franchi la Manche pour poser ses valises chez nous. En Grande-Bretagne, le succès de la location d’espaces entre particuliers ne se dément pas et des start-up comme Storenextdoor, Sharemystorage ou Storemates se partagent une part du gros gâteau.

De quoi susciter l’intérêt des Français. Pour preuve: trois jeunes entreprises trustent aujourd’hui le marché en offrant gratuitement aux propriétaires la possibilité de louer garde-meubles, caves, box inutilisés à ceux qui en manquent. Les fondateurs de Costockage, Jestocke et Ouistock ont en commun d’avoir été confrontés à des tracas de stockage: très éloigné, trop cher, bref un lot de galère!

La stratégie de la proximité

Adam Levy-Zauberman et Mickaël Nadjar ont été les premiers, en 2012, à se lancer dans l’aventure de la location de stockage en pair-à-pair. «Le locataire débourse moins de 100 euros pour bénéficier de 10m3 d'espaces à Paris», explique Adam Levy-Zauberman, co-fondateur de Costockage. Chez un garde meuble traditionnel comme une Pièce de Plus, comptez 303 euros pour la même surface. La force du site Costockage: quadriller le territoire avec 150.000 m3 d’espaces disponibles, avec une forte densité dans les grandes villes. «A Paris, vous trouvez un lieu de stockage tous les 250 mètres», continue le jeune homme.

Le souci de mailler le territoire s’accompagne d’une autre priorité: permettre aux locataires d’emprunter des caves ou des box à petits prix. Simon Ryckembusch, co-fondateur de OuiStock, la plus récente entreprise, lancée en avril 2014, souligne: «Quand les propriétaires peuvent se faire 300 euros par mois de location, les locataires payent jusqu’à 60% moins cher que chez un professionnel». Une aubaine pour celui qui affirme que «le marché du stockage est en plein boom avec 15% de croissance chaque année».

Propriétaires et locataires créent du lien

Fort de sa fibre collaborative, Laure Courty, patronne de Jestocke, qui propose 1.500 offres en France, tient à mettre aussi en avant le lien social qui se tisse entre propriétaires et locataires. «Même si la motivation financière reste essentielle, il n’est pas rare de voir des propriétaires aider une personne à stocker ses affaires et lui offrir le café», sourit la jeune femme. Un lien mais aussi une confiance qui se noue au sein de la communauté des costockeurs grâce à une assurance et des paiements sécurisés. Le petit bémol? «Il faut faire preuve de flexibilité car les locataires n'ont pas les clés et peuvent parfois vouloir venir à n'importe quel moment», concède Jean-François Dufrasne, propriétaire parisien adepte du pair-à-pair.

Le stockage de pair-à-pair souhaite franchir un cap supplémentaire en gageant sur l’échange avec des professionnels, désireux de louer des espaces parfois trop grands. Si Jestocke s’est tourné très tôt vers ce service, Costockage s’apprête à lui emboîter le pas et souhaite s’orienter vers l’international.

>>> Retrouvez l'ensemble nos articles sur l'économie collaborative