Pour dénicher les meilleurs gadgets, rendez-vous dans la boutique Ulule

Crowdfunding Après l'américain Indiegogo, le géant français du financement participatif se met lui-aussi au commerce de détail...

Julien Valnier
— 
A la fin septembre, Ulule ouvrira une boutique au 22 rue Saint Paul à Paris.
A la fin septembre, Ulule ouvrira une boutique au 22 rue Saint Paul à Paris. —

Si vous ne passez pas votre temps sur Ulule, vous avez probablement raté l’occasion de vous offrir un vélo en bambou, des baskets équitables made-in Pérou et une lampe de chevet bioluminescente. Mais ceci pourrait changer avec l’ouverture à la fin septembre d’une boutique Ulule dans le quartier du Marais à Paris. Après Amazon et son projet de 400 librairies aux États-Unis, le géant européen du  financement participatif a en effet décidé de se lancer lui-aussi dans la vente au détail.

>>>A lire aussi: On a trouvé la recette pour réussir sa campagne de crowdfunding.


«C’est une évolution naturelle pour nous», assure Mathieu Maire du Poset, directeur adjoint de la plateforme. « Nous avons l’habitude d’emmener des porteurs de projet sur des événements comme le salon du Made In France ou encore d’organiser des concerts pour les musiciens. Avec cette boutique, nous souhaitons aller plus loin et assurer aux projets une visibilité même après la fin de leur campagne.»

Boutique participative

Pour être exposés, les objets devront en effet avoir réussi leur levée de fond, «même si nous organiserons aussi des événements afin de promouvoir certaines campagnes en cours», explique le cofondateur d’Ulule. Autre étape importante: recevoir l’approbation de la communauté. «Nous voulons que cette boutique soit participative car c’est dans notre ADN», assure Mathieu Maire du Poset. Il reviendra donc aux 1,2 millions d’usagers français de la plateforme de voter pour choisir les objets mis en vente.

 #FOU ! LOUPP est lauréat du concours Le Grand Saut organisé par @ululeFR :) Un GRAND merci ! https://t.co/u9HykWjpgL pic.twitter.com/G5PYVPaQO9 — LOUPP (@julieloupp) 2 juin 2016 


Une opportunité intéressante notamment pour les créateurs de mode: «Il y a beaucoup de gens qui préfèrent toucher la matière et essayer avant d’acheter», explique Julie Wolff Kerjuan qui a conçu le sac de voyage Loupp.

Machine à histoire et jokari revisité

Outre ce sac, les clients pourront découvrir d’autres succès de la plateforme comme les soins bio pour hommes Ho Karan, les box découverte Oh my tea, le jokari revisité Bloum ou la machine à fabriquer des histoires Lunii. «C’est une bonne occasion pour nous de toucher le grand public qui n’a pas forcément suivi la campagne», explique Maëlle Chassard qui a conçu ce dernier objet.

 Celui qui était tellement content de recevoir sa fabrique à histoires #lunii
C'est #canon ! #kids #histoire #bravo pic.twitter.com/vsfrMeifqc
— Nicolas George (@ngejor) 23 juillet 2016

Cette initiative de Ulule n’est pas sans rappeler InDemand: une fonctionnalité mise en place par l'américain Indiegogo en 2015 qui permet de commander un objet après la fin d’une campagne. Celle-ci a permis cet été à la ruche FlowHive de récolter 1 million de dollars supplémentaires en plus des 13 initialement collectés.

Concurrence d’Indiegogo

«L’idée d’Indiegogo avec InDemand est intéressante, mais elle augmente la confusion des internautes entre crowdfunding et vente en ligne à la Amazon», explique le cofondateur d’Ulule. «Le financement participatif permet de développer un produit, ce qui induit des risques au niveau délais ou réussite. Ça n’a rien à voir avec l’achat en avance d’un nouvel album de U2. »

>>> Retrouvez tous les articles de 20 Minutes consacrés à l'économie collaborative

Cette boutique sera néanmoins une nouvelle source de revenus pour la plateforme, qui prendra un pourcentage sur les produits, vendus au prix public. «Si l’expérience est concluante, nous pourrons la répliquer dans d’autres villes. Chez Ulule, nous aimons bien tester.» A la rédaction, on a hâte d'essayer le jokari revisité.