Le 14 juin, les donneurs ont leur journée

Rédaction 20 Minutes

— 

Le 14 juin, la journée mondiale des donneurs de sang permet d'attirer l'attention sur l'EFS.
Le 14 juin, la journée mondiale des donneurs de sang permet d'attirer l'attention sur l'EFS. — EFS/Thomas Gogny

EVÉNEMENT - Chaque année depuis onze ans, la Journée mondiale des donneurs de sang est l'occasion de remercier les donneurs, d'en attirer de nouveaux et de sensibiliser les populations aux problématiques du sang à travers le monde.

logo 20 MinutesChaque jour, près de 800 femmes dans le monde meurent de complications dues à la grossesse ou à l'accouchement. Pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui avance ce chiffre, «une hémorragie grave au cours de l'accouchement et après celui-ci est une cause majeure de mortalité, de morbidité et d'incapacité à long terme.» Pas étonnant, donc, que le thème «Un sang sécurisé pour sauver des mères» ait été choisi comme élément central de la 11e Journée mondiale des donneurs de sang.

Après l'Afrique du Sud, le Canada ou encore l'Australie, c'est le Sri Lanka qui accueillera l'événement cette année, le 14 juin. Une date riche de symboles: «Elle correspond à l'anniversaire du médecin biologiste autrichien Karl Landsteiner, explique Françoise Le Failler, directrice de la communication de l'Etablissement français du sang (EFS). Il a été le premier à mettre en évidence l'existence de groupes sanguins spécifiques en 1900, recevant même le prix Nobel trente ans plus tard.»

350 collectes exceptionnelles

Au total, près de 200 pays prennent part à la manifestation chaque année. Hôte en 2013, la France avait enregistré 20.399 dons de sang lors des événements organisés sur son territoire (colloques à l'UNESCO, manifestations et collectes), pour 7.973 nouveaux donneurs. Lucie a sauté le pas à cette occasion: «J'ai pris conscience de la nécessité de donner à ce moment-là. Depuis, j'ai retourne dès que je peux.»

Cette année encore, 350 lieux de collectes exceptionnels seront habillés aux couleurs de la JMDS, du 9 au 15 juin. L'EFS travaillera aux côtés de son partenaire, la Fédération française pour le don de sang bénévole (FFDSB) et ses 750.000 membres. «Notre objectif est d'aller chercher les gens, lance Alain Gazo, son président. À Lyon, par exemple, un groupe de jeunes manifestera pour attirer l'attention.»

En tout, 2.800 associations installeront leurs stands à travers le pays. À Paris, c'est sur le parvis de la gare Montparnasse, place Raoul Dautry, qu'il faudra se rendre. Une collecte y sera organisée du 12 au 14 juin. «C'est l'occasion de remercier les donneurs et de faire de la pédagogie», embraye Françoise Le Failler.

Car si la sécurité transfusionnelle est accessible à tous en France, ce n'est le cas que pour huit personnes sur dix dans le monde. 50% des dons sont d'ailleurs recueillis dans des pays à revenu faible ou moyen, où vit 85% de la population mondiale.

Lou Ducreux

>>> Retrouvez l'intégralité de notre dossier sur le don de sang.