Kit de survie pour acheter un bien immobilier

CRéDIT Investir dans l'immobilier n'est pas simple. Des professionnels du secteur donnent leurs conseils pour réussir vos projets...

Aliénor Manet
Avant d'obtenir les clés de votre futur logement, certaines étapes sont à respecter.
Avant d'obtenir les clés de votre futur logement, certaines étapes sont à respecter. —

Des taux d’emprunt très bas, des prix d’achat à la baisse, les temps sont doux pour les futurs acquéreurs d’une maison ou d’un appartement. Le chemin pour obtenir les clés du logement convoité n’en reste pas moins semé d’obstacles. Un plan d’action bien rôdé est nécessaire pour ne pas rater son investissement.

Avant toute prise de décision, évaluez le montant de votre apport personnel. «Il est de plus en plus demandé par les banques de financer, sur ses fonds propres, les frais annexes et 10% de la valeur du bien acheté», explique Mary Plusquellec, présidente du réseau de courtage Vanetys spécialisé dans le prêt immobilier. Ce montant n’est pas négligeable, les dépenses annexes (notariat, garantie, assurance) représentant déjà l’équivalent de 10% du montant total, à payer en plus du prix d’achat. 

>>> Lire aussi: Acheter un bien immobilier, un budget à bien anticiper

Cela en tête, il est temps de s’attaquer à son dossier, pour mettre toutes les chances de son côté. Les prérequis:avoir des comptes bien tenus, pas de découverts récurrents et aucune commission d’interdiction, soit le dépassement de son plafond de découvert. «Il faut savoir que la banque va décortiquer vos comptes. Elle peut vous demander votre contrat de travail, vos avis d’imposition, fiches de paie et relevés de comptes bancaires, précise Marthe Gallois, juriste à Pap.fr. Avoir des comptes stables compte plus qu’avoir d’importants salaire ou économies.»  Un règle s'applique, elle, à tous les candidats à l'achat: le remboursement mensuel du prêt ne doit pas dépasser un tiers des revenus de l’acheteur.

>>> Retrouvez l'ensemble de notre dossier pour devenir propriétaire

Pour limiter son endettement, plusieurs aides existent. Le prêt à taux zéro (PTZ), depuis le 1er janvier 2016, a été ouvert à un large public. Adressé aux primo-accédants, il permet de financer une partie de son achat sans intérêts et peut se cumuler avec plusieurs crédits complémentaires, comme le prêt épargne logement et le prêt d’accession sociale

>>> Lire aussi: Le nouveau prêt à taux zéro booste l'accès à la propriété

Un fois votre dossier en main, il est temps d’aller voir votre banque et de faire preuve d’esprit de négociation. Marthe Gallois prévient: «Votre banque propose, généralement, en première instance des taux assez élevés. Il ne faut pas hésiter à aller voir la concurrence ou à faire appel à un courtier. Après, la banque s’aligne souvent sur ces nouvelles propositions.» Acheter un bien immobilier n’est donc pas si simple. Dernier conseil:n’hésitez pas à repousser l’échéance d’achat pour être sûr de ne pas faire un mauvais choix.