Berlin, place forte du skateboard en Europe

Thomas Busuttil

— 

Seuls les locaux et quelques privilégiés peuvent skater le Betonhausen, un bowl d'inspiration DIY au Skatehalle.
Seuls les locaux et quelques privilégiés peuvent skater le Betonhausen, un bowl d'inspiration DIY au Skatehalle. — SAMUEL PARTAIX

TOUR D'EUROPE - Au même titre que Barcelone, Berlin peut largement briguer le titre de capitale européenne du skateboard. Avec des skateparks à ne plus savoir qu'en faire et des spots de street à chaque coin de rue, la capitale allemande ressemble à un petit paradis pour skateurs...

>>> Découvrez aussi nos bons plans skate à Londres, Barcelone, Amsterdam et Venise

Huit fois plus grande que Paris et en perpétuelle reconstruction, Berlin offre aux skateurs l'un des terrains de jeux les plus complets d’Europe. La scène skate y est éparpillée sur toute une ville qui recèle de trésors, aussi bien pour se détendre que pour s’exciter sur sa planche.

Qui plus est, avec un coût de la vie peu élevé et de nouveaux spots qui sortent de terre presque tous les jours, Berlin n’a pas traîné pour concurrencer Barcelone comme capitale européenne du skateboard. Nombre de skateurs y ont en effet emménagé, en même temps que des créatifs et artistes en recherche d’espace.

Les spots de street

Pour rencontrer du monde à coup sûr, rendez-vous à Warschauer Strasse (métro Warschauer Strasse, à l'angle de Revaler Stresse & Warschauer Strasse), là où se trouve la mythique série de bancs dont les arêtes sont ornées d’une plaque de fer. C’est un point de rassemblement incontournable, d’où partent très souvent les sessions.

La ville est grande, mais assurez-vous de faire un tour dans le quartier de Potsdamer Platz pour vous rendre à Kulturforum (U-Bahn Potsdamer Platz, Potsdamer Strasse). Impossible à rater, ce spot étalé sur plusieurs bâtiments est en fait une succession de musées. Il est cependant interdit d’y skater pendant les heures d’ouverture. Choisissez donc bien votre moment avant de vous y rendre, sachant que les musées sont fermés le lundi. Si vous décidez d'y aller un autre un autre jour, ce ne sera à priori que pour une pause culturelle.

Les skateparks

Bien que nombreux, les skateparks sont assez éloignés les uns des autres. Ainsi, un trajet en apparence simple peut facilement vous bloquer pour une bonne partie de la journée. N’hésitez donc pas à bien les repérer avant de partir en session, ou plus simple encore, suivez les locaux. Évitez aussi de prévoir un programme trop chargé.

Il ne faut pas oublier non plus de visiter les infrastructures de la banlieue berlinoise, comme le skatepark de Marienfelde (au milieu du Freizeitpark Marienfelde, S-Bahn Buckover Chaussee) et son half pipe en descente de 50 mètres de long, rappelant ironiquement un peu le mur de Berlin. Autre incontournable, le Mellowpark (S-Bahn S3 puis tram 63 jusqu'à Alte Försterei) et son bowl DIY, ses minis rampe, et son somptueux parc en bord de rivière...

La pluie est un invité qu’on ne présente plus à Berlin, mais elle donne une bonne raison de faire un tour au Skatehalle, situé à l’entrée de Friedrieschain (Revaler Strasse 99, métro Warschauer Strasse). L’occasion de se mettre au sec dans le plus grand skatepark indoor de la ville et d’aller taquiner la (grosse) Big ou le bowl, entre deux sessions sur l’aire de street. Vous aurez peut-être aussi la chance de tomber sur Bétonhausen («la maison du béton», donc), composé de deux bowls indoor et outdoor d’inspiration DIY. Une belle surprise, que vous ne pourrez rouler qu'avec l’accord préalable de la gentille demoiselle qui vous aura accueilli à l’entrée du Skatehalle.

L’averse passée, il n’y à plus qu’à se détendre dans le Biergarten situé juste devant le park. Il est entouré de murs d’escalade naturels, d’une mini rampe outdoor, et même de boîtes de nuit, comme celle du Cassiopeia, qui n’attendent que le coucher du soleil pour se réveiller.

A ne pas rater

Si vous avez toujours rêvé de skater une piscine vide et que vous n’êtes pas encore à l’aise avec la courbe, un détour par la Stadtbad Tiergarten s’impose (Seydlitz Strasse, Bezirk Mitte 10557 Berlin). Située entre un camping et une autre piscine -celle-ci prête à accueillir un public en maillot de bain-, le spot ressemble presque à un ditch avec de grandes pentes bleues offrant une infinité de possibilités.

Où manger et dormir ?

Un petit Kreuzburger à coté d’Oranien Platz, ou un demi-poulet frites rôti salvateur à minuit devant le Görlitzerpark chez Chicken Paradise. La ville regorge de petits restaurants et fast food locaux qui donnent envie de s’arrêter à chaque coin de rue.

Pour dormir en temps de crise, un peu de couch surfing est toujours une bonne alternative. Sinon, la ville regorge d’auberges de jeunesse abordables (entre 15 et 30€ la nuit). Choisissez-en une plutôt dans Berlin intra-muros, pour éviter les retours de nuit interminables.

Bons plans

Procurez-vous un exemplaire du petit fanzine gratuit Anzeige Berlin qui documente la scène skate berlinoise et vous donnera, par la même occasion, un bon aperçu des spots du moment. Si vous cherchez aussi un peu de musique dirigez vous vers le Spacehalle, pour passer la journée à digger des vynils.

Le dimanche, faites un tour sur le Flea Market au Mauerpark (marché aux puces). Idéal pour se trouver un vélo d’occasion et traverser la ville à moindre frais, avant de finir au karaoké géant, histoire de se lâcher un peu et de pouvoir chanter sans complexe une chanson bavaroise de votre choix.

Enfin à ne pas manquer non plus, le Yaam (S-Bahn Ostbahnhof), un club semi-associatif jamaïcain en plein air, équipé d’une micro rampe, d’une plage artificielle, d’un terrain de street basket, de bars, de petits restos et d’un sound system. Parfait pour chiller toute une journée. Pour l'anecdote, sachez que le Yaam est collé à l’un des derniers pans du mur de Berlin encore debout.

Quand y aller ?

Pourquoi pas entre avril et fin septembre, quand les Biergarten sont ouverts, ou alors début juillet à l'occasion du Red Bull Bomb The Line. Quoi qu'il en soit, si vous choisissez de partir pendant la longue période hivernale et que vous êtes un peu frileux, rabattez vous sur les skateparks indoor et surtout pensez à vous réchauffer dans les bars. Les Berlinois(es) sont réputé(e)s pour être extrêmement chaleureux...

THOMAS BUSUTTIL

Vous avez des bons plans sur Berlin ? N'hésitez pas à les partager dans les commentaires...