A Amsterdam, ça plane pour les skateurs

Rédaction 20 Minutes

— 

Amsterdam n'est pas la destination skate la plus réputée, mais elle vaut pourtant le détour.
Amsterdam n'est pas la destination skate la plus réputée, mais elle vaut pourtant le détour. — RED BULL

TOUR D'EUROPE - Même si prendre la direction du nord n’est pas réjouissant, en terme de climat, Amsterdam est une ville plutôt trippante pour les skateurs...

>>> Découvrez aussi nos bons plans skate à Londres, Barcelone, Venise et Berlin

C'est LA ville touristique par excellence qui, comme le reste de la Hollande, ressemble à un grand mix de toutes les cultures occidentales qui y sont installées. Tout est donc pensé pour bien recevoir les étrangers, et au passage les faire consommer un peu, mais n’ayez pas peur, avec quelques notions d’anglais vous allez vous sentir à l’aise.

Les Pays-Bas, au même titre que la Belgique, ne sont pas réputés pour la qualité de leurs bitumes et de leurs trottoirs, cependant il n’est pas exclu que vous tombiez sur quelques agréables surprises.

Les spots de street

Pour profiter pleinement des quelques spots de street, mieux vaut sortir du centre-ville, trop bondé. Passez sur les artères un peu plus éloignées et repérez les endroits dont le bitume à été refait. Les principaux spots se trouvent sous des ponts et en bordure des routes fraîchement goudronnées, que vous apercevrez en arrivant dans la ville par le train.

Le reste tient essentiellement du "one shot spot". Vous y prendrez autant de plaisir à rouler que sur votre premier trottoir, mais vous ne penserez surement jamais à y revenir.

Les skateparks

Le skatepark couvert d’Amsterdam est connu internationalement et accueille certains des plus gros contests amateurs européens comme le Make It Count ou le Amsterdam AM. En arrivant à la gare centrale d’Amsterdam, dirigez-vous vers l’embouchure du canal et prenez le dernier ferry, celui au bout du quai, qui vous fera traverser et vous déposera à 100 mètres du skatepark. En entrant dans l’énorme hangar au 15A de la rue Neveritaweg, il vous faudra monter au premier étage pour trouver ce skatepark «suspendu». Une fois acquitté du prix du ticket d‘entrée à vous la session au chaud !

Le bowl du centre-ville, le point de passage de beaucoup de locaux qui viennent taper la session entre deux spots, est situé à 10 minutes à pied à l’ouest du centre-ville (107 Marnixstraat). C'est un bowl très agréable où quelques curbs/barres trônent au milieu d’un parc et n’attendent généralement que votre session digestive après une balade dans les rues du centre ville.

Un petit tour au Rijksmuseum (Museumstraat 1), et ses peintures hollandaises du  XVIe et XVIIe siècle, permet de comprendre pourquoi les Hollandais ont eu autant d’influence, notamment via la peinture, il y a quelques siècles. C'est surtout l'occasion d'une pause bien méritée sur la double mini-rampe à spine qui se trouve dans le grand parc situé juste derrière le musée.

A ne pas rater

Patta, le fameux shop (Zeedijk, 67) à la pointe dont la sélection vêtements et de sneakers aura de quoi rendre fou n’importe quel hipster parisien. A noter que le logo du magasin à été dessiné par l’artiste Parra, magasin qui est aussi ditributeur officiel de sa marque Rockwell.

Où manger, où dormir?

Un petit creux en sortant du Thalys? allez directement au Hill Street Blues (Warmoesstraat 52 A), sans passer par la case skatepark, et affalez-vous dans les fauteuils clubs et les canapés en cuir, aux murs recouverts de tags, en savourant un délicieux smoothie ou un chocolat chaud. Et comme c'est pas cher et fait maison, on en redemande.

Pour se loger, il existe beaucoup de péniches à louer quelques jours, toutes équipées, pour un dépaysement garanti. Mais si vous venez pour être au centre de la fête à Amsterdam, optez pour une auberge de jeunesse dans le Red Light district. C'est un peu bruyant, mais définitivement l’endroit le quartier le plus animé de la ville.

Bons Plans

Si vous le trouvez, ne manquez pas LE magazine de skate Néerlandais, Fluff. Créé par Marcel Veldman, publié dans un format différent à chaque numéro, il sort annuellement mais si vous tombez sur cette pépite, ne partez pas sans un exemplaire, c’est la référence en terme de magazine de skate en Europe.

Lorsque le flot de touristes commencera à vous agacer, descendez sur le canal pour une visite d’Amsterdam en pédalo. Un peu cliché, mais toujours efficace pour passer un bon moment entre amis sur les canaux.

Quand y aller ?

Quand la température y est douce, au printemps, et que les premiers rayons de soleil commencent à vous réchauffer. L’atmosphère de la ville y est plus qu’agréable et les Hollandais ont ressortis leurs vélos...

THOMAS BUSUTTIL