Venise, destination skateboard atypique

Thomas Busuttil

— 

Le skateur Guy Mariano à Venise, lors du tournage de la dernière pub Lakai.
Le skateur Guy Mariano à Venise, lors du tournage de la dernière pub Lakai. — Lakai

TOUR D'EUROPE - Surprenante, c'est assurément le qualificatif parfait pour décrire Venise. Et contre toute attente, la « Cité des Doges » se révèle être un spot de choix pour skateurs en mal d'aventures...

>>> Découvrez aussi nos bons plans skate à Londres, Barcelone, Amsterdam et Berlin

Quand on pense à Venise, on s'imagine plutôt un petit weekend en amoureux, avec balades le long des canaux, déambulations hasardeuses dans les ruelles, visite de musées… Mais l’idée peut s’avérer tout aussi séduisante pour les skateurs en quête de destination originale. Un billet low cost booké à partir de 60€ sur Easyjet ou Ryanair, une board, une bande de potes, et c'est parti ! La ville, que Disney aurait essayé de racheter pour en faire un parc d’attractions, a de quoi offrir une destination de vacances skate plus qu’atypique.

Les spots de street

Les voitures ne circulent pas à l’intérieur de la ville. Il n’y a donc ni routes, ni trottoirs. Y skater n’est pas chose facile, d'autant plus que 90 % des maisons et immeubles sont des bâtiments anciens que l’on a pas vraiment envie de détériorer.

En entrant dans la ville, le Ponte della Costituzione s'offre à vous. Parfaitement skatable, il est toutefois interdit d'y rouler... Attention, les policiers ne sont jamais très loin. Difficile de pratiquer en toute liberté donc, les spots ne permettent d'ailleurs pas d’appliquer toute sa palette habituelle de tricks et sont majoritairement imparfaits. Mais ce qui est fun, c'est justement de devoir s'y adapter. Pas évident au premier abord, mais une fois maîtrisés, il est possible de profiter de curbs en marbre parfois vierge de tout grind. La dernière pub de Lakai, avec Guy Mariano, devrait suffire à vous séduire. C'est une parfaite illustration des possibilités qu’offre la ville et du feeling des spots.

En vous baladant le long du quai Fondamenta Zattere Al Ponte Lungo, vous tomberez sur une série de bancs en marbre. Parfaits pour une session avec vue sur l’île de la Guidecca, au milieu de touristes qui n’auraient jamais imaginé tomber sur des skateurs à cet endroit.

À l’extrémité ouest de Venise, Calle Dietro Ai Magazzini. Vous retomberez dans la seule partie accessible aux voitures. Allez faire un tour au bout des voies de chemin de fer désaffectées, pour tomber sur le spot dit du Tronchetto. Vous pourrez passer une partie de la journée sur ses plans inclinés sans avoir l’impression de ne gêner personne avec le bruit. Un peu plus loin se trouve une petite place avec quelques curbs, un sol parfait et beaucoup de possibilités. Une session qui assure une jolie vue sur les bateaux rentrant dans le port. Finissez la visite du quartier en vous rendant sur les côtés de la faculté. Quelques spots et sets de marches s’y cachent.

Les skateparks

Il n’y a plus de skatepark à Venise. Pour rider du park, il faut aller jusque Montebelluna, qui se situe derrière Trévise, à une petite demie heure de Venise. Une escapade qui vaut le détour pour les amateurs de parks bien complet. Vous pouvez également aller dans les terres, à Mogliano. Comptez 40 minutes en bus et 20 minutes en train. Notez que les réseaux de transports en commun sont assez rapides et bien étudiés pour les Vénitiens qui utilisent peu la voiture.

Où manger et dormir?

Pour déguster de la très bonne cuisine 100% vénitienne, allez chez Covino. Le restaurant vient d'ouvrir et ne possède que six tables. Il est donc préférable de réserver pour profiter de l'ambiance intimiste. Pour l'originalité, on vous recommande Osteria Alla Staffa. Un chef japonais s'y affaire pour vous servir une fusion entre Venise et le pays du Soleil levant. Typique à souhait, il fait bon déjeuner à petit prix à l'Osteria Bea Vita. Les végétariens préfèreront quant à eux l’Osteria La Zucca.

Côté nuit, les hôtels sont très chers à Venise. Optez donc pour un Bed and Breakfast comme le B&B Arabesque ou la Villa Emma, plus économiques et plus sympathiques car au contact des locaux. Autre solution, le Camping Fusina. Situé sur la lagune de Venise, il est facilement accessible par bateaux.

Bons Plans

Ruez-vous sur le bar Fifo Profondo Rosso ! C'est le spot des jeunes Vénitiens qui aiment y faire la fête et écouter des concerts. Très petit mais sympa, et surtout très confidentiel.

Côté visites, il existe plusieurs squats aménagés qui valent le coup d’œil comme le Rivolta CSO (à Marghera). Pour les amateurs de reggae et de dub, passage obligé par le Centro Sociale Morion. Sinon, faites un tour au Magazzini del Sale où sont organisés divers concerts et expositions.

Pour sortir de nuit, fuyez Venise et ses petits clubs à touristes pour vous rendre au Pop Corn Venezia. Situé à Marghera, il ne vous faudra que 10 minutes en bus pour l'atteindre et allez danser. Sinon vous pouvez faire un tour sur la peu touristique place Campo Santa Margherita. Ici c'est bars, jolies filles et Spritzz local pour tout le monde !

Malheureusement, le seul skateshop de Venise, 17QM, a fermé en 2012. Pour trouver du matos, si jamais vous faites tomber votre planche dans les canaux, il vous faudra aller jusque Mestre chez Green Records. 

Quand y aller ?

En mai pour la Guilty Boat Party. Complètement folle, cette grosse soirée annuelle est organisée sur un bateau et doit être réservée en avance. Septembre est aussi un bon créneau. Vous aurez ainsi l’occasion de faire un tour à la biennale d’architecture de Venise. Une activité toujours très inspirante pour tous les amoureux des villes.

Avant de partir n’hésitez pas à regarder le site du magazine de culture underground Salad Days, ainsi que celui de la marque italienne skate/street Lobster Apparel, qui organise régulièrement des événements et soirées à Venise.

THOMAS BUSUTTIL