On vous ouvre les portes du nouveau TGV L’Océane

TGV Sud Ouest Le train L'Océane, qui circule entre Paris et Bordeaux, propose divers services pour rendre le voyage plus confortable...

Jade Raffat

— 

Le TGV Euroduplex l'Océane, ici en gare de Paris-Montparnasse.
Le TGV Euroduplex l'Océane, ici en gare de Paris-Montparnasse. — P-A. Pluquet/SNCF

Sur les quais, on ne voit que lui. D’un blanc éclatant, le nouveau TGV Euroduplex L’Océane ne passe pas inaperçu en gare de Paris-Montparnasse. Reconnaissable à sa motrice graffée, il est déjà en circulation sur la ligne Paris-Bordeaux depuis le 11 décembre dernier. 20 Minutes vous propose de faire un tour du propriétaire avec Sylvain Jolivet, Responsable Expérience Client à bord et du Projet L’Océane à la Direction Marketing SNCF Voyages.

Des places assises en voiture-bar et du bois partout

Arrivée sur le quai, c’est d’abord le design extérieur de la motrice qui attire l’attention: «Ce sont deux artistes, Epis One et Mondé qui ont customisé les deux premières rames», explique Sylvain Jolivet. A l’intérieur des voitures, l’accent est mis sur le confort avec, notamment, des sièges en cuir et en laine - plus confortables - et davantage d’espace en première et seconde classes: «Un train est exploité en moyenne trente ans, ce qui nous rend responsable tant du point de vue de la fiabilité et de la sécurité que de la pérennité du style et du design», explique-t-on à SNCF.

Une voiture première classe du nouveau TGV Euroduplex. Les designers ont voulu des sièges plus confortables en cuir et en laine. L. Garnier / 20 Minutes
Une voiture première classe du nouveau TGV Euroduplex. Les designers ont voulu des sièges plus confortables en cuir et en laine. L. Garnier / 20 Minutes

Au total, 556 places sont disponibles à bord de ce train. «C’est 10% de plus qu’un train à deux niveaux classique», selon le père du projet L’Océane. Mais pas question pour les voyageurs d’être entassés puisque «grâce à ce nouveau design, ils bénéficieront de plus de places pour étendre leurs jambes. Au niveau des coloris, nous avons voulu revenir à des codes couleur classiques, facilement identifiables»: rouge pour les premières classes et bleu pour les secondes. Même dans la voiture-restaurant, qui comporte des places assises, le code couleur SNCF est respecté avec du rouge et du blanc «pour valoriser l’espace», explique Sylvain Jolivet. L’usage du bois est également omniprésent à bord: sur les tablettes, les portes des toilettes et surtout dans la voiture restaurant où tout le bar en est recouvert «afin de faire référence à l’univers de la maison», annonce le designer.

L'espace en voiture restaurant est repensé avec des places assises et un bar en bois à hauteur d'Homme. L. Garnier / 20 Minutes
L'espace en voiture restaurant est repensé avec des places assises et un bar en bois à hauteur d'Homme. L. Garnier / 20 Minutes

 «Le TGV va accompagner le développement de la ville de Bordeaux»

Le contrat avec la société Alstom pour la fabrication de ces nouvelles rames a été signé en 2013, mais «cela fait cinq ans que nous travaillons sur ce projet et développons les produits présents dans les voitures», explique le chef de projet en charge de l’aménagement intérieur. Prises USB, multiplication du nombre de prises électriques, espace pour les vélos, coin nurserie : les services du TGV l’Océane doivent être adaptés à tous les voyageurs. «Le train est aussi pensé pour les personnes en situation de handicap avec de larges zones pour accueillir les fauteuils roulants», commente Sylvain Jolivet. Avant d’ajouter: «Nous voulons des matériaux performants, de qualité, sobres et beaux. Ils doivent aussi être utiles, fonctionnels et durables: on veut s’inscrire dans une démarche écologique», affirme le chef de projet. Désormais donc, plus de poubelles proches des sièges mais un tri sélectif qui s’effectue à proximité des cases à bagages, à l’entrée des voitures.


Visite des nouvelles rames TGV Euroduplex l'Océane par jade-coulissessncf

>>>Retrouvez tous nos articles sur les coulisses de la SNCF

Fin de la visite guidée. Le représentant SNCF explique pourquoi sa société a souhaité lancer ce TGV en direction de Bordeaux: «Ces rames sont en corrélation avec notre stratégie de développement de la grande vitesse dans le Sud Ouest et permettront d’accompagner la Nouvelle Aquitaine dans son développement touristique. Rappelons que Bordeaux est entré, fin 2016, dans le top 10 des villes les plus attractives au monde.» L’ensemble des 40 rames TGV L’Océane, pour un coût total de 1,2 milliard d’euros, sera progressivement mis en service d’ici fin 2019.