Qu'est-ce qu'un vide sanitaire?

Rédaction 20 Minutes
— 
Le vide sanitaire, situé en dessous de la maison, l'isole des problèmes liés au sol, des inondations et des tremblements de terre.
Le vide sanitaire, situé en dessous de la maison, l'isole des problèmes liés au sol, des inondations et des tremblements de terre. — credit magazine

CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux

terrain

CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux

zone sismique

CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux

site spécialisé sur le sujet

CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux

très présent dans le centre de la France

CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux



CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux

notre dossier «Construire sa maison»

CONSTRUCTION- Plébiscité par deux tiers des Français, le vide sanitaire offre de nombreuses garanties, notamment en termes de confort et de prévention des risques naturels.

logo 20 MinutesVotre sol est argileux? Votre terrain est en pente, constitué de remblais, en banquette, en cuvette ou sujet aux terrassements? Dans ces cas, la construction d'un vide sanitaire est obligatoire.

Marc a été contraint d'en équiper sa propriété: «La mairie a procédé à l'étude du sol de mon lotissement et a trouvé des nappes phréatiques à moins de trois mètres de profondeur. Le constructeur a alors décidé de construire un vide sanitaire pour chacune des maisons.»

Cet espace d'air, accessible ou non, se trouve entre le sol et le premier plancher de l'habitat. En plus de pouvoir accueillir des canalisations, il apporte notamment une aération précieuse pour éviter les remontées d'humidité.

Grâce à l'espace créé sous le lieu de vie, l'eau peut en outre s'écouler sans problème en cas d'inondation. Souvent également recommandé en zone sismique, le vide sanitaire est aujourd'hui une solution plébiscitée par deux tiers des Français.

Limiter l'exposition au radon

Pour Christophe Lamaison, en charge d'un site spécialisé sur le sujet, quatre avantages principaux justifient l'édification d'un vide sanitaire: «Cela permet d'assurer le confort, de maîtriser les coûts, d'économiser l'énergie et surtout de construire durablement.»

Mais alors, pourquoi le privilégier au terre-plein ? Si le tarif ne semble pas être un argument déterminant, la «sinistralité» l'est clairement. «Elle est quatre fois moins importante avec un vide sanitaire, assure le retraité du BTP. Une telle installation valorise sans aucun doute une maison.»

L'exposition au radon, gaz radioactif, incolore, inodore et très présent dans le centre de la France, serait également moindre en choisissant cette solution. «L'infiltration dans les murs de la bâtisse est très largement diminuée, à condition que le vide sanitaire soit ventilé et isolé correctement», poursuit-il.

Pour être efficace, le vide sanitaire doit respecter certaines normes. Sa taille, qui varie selon les exigences liées au terrain, ne peut être inférieure à vingt centimètres et ne doit excéder 1 mètre 80. Christophe Lamaison préconise une hauteur «d'un mètre minimum, pour faciliter l'accessibilité en vue d'éventuels aménagements ou réparations.»

>>> Retrouvez la suite de notre dossier «Construire sa maison»

Lou Ducreux