La Chandeleur 2014, l'occasion de tester de nouvelles crêpes

Caroline Bolivaro

— 

Grâce à l'utilisation d'une farine spéciale, la crêpe peut-être déjà parfumée au chocolat.
Grâce à l'utilisation d'une farine spéciale, la crêpe peut-être déjà parfumée au chocolat. — FRANCINE

ORIGINAL – Pour faire des crêpes au chocolat, il y a deux façons de voir les choses: mettre du cacao dans sa préparation ou adopter le modèle «créatif», grâce aux nouvelles préparations.

Dans la famille des crêpes, il y a celles préparées «nature», avec les ingrédients que l’on connaît (farine, lait, œufs, sucre...) et toute une palette de garnitures appétissantes. Et il y a celles auxquelles on ajoute un petit quelque chose au départ. Car tout se joue au moment de la fabrication de la pâte. Vous voulez des crêpes à la vanille? Incorporez-y une «gousse de Madagascar ou juste du sucre vanillé», suggère Antoine Dolteau, chef et patron de la Petite Armoricaine, crêperie située près de Rennes.

Des crêpes au rhum, au citron? Quelques gouttes versées dans la pâte et le tour est joué. Des crêpes au chocolat? Le chef suggère 30 à 50 grammes de cacao amer mélangés à la farine.

Quand on aime le tout-chocolat...

Pour ceux et celles qui ne sont pas sûrs de leur sens du dosage ni de leur capacité à mélanger correctement, il y a même plus simple : les préparations pour pâte à crêpes. A l’occasion de cette Chandeleur, la marque Francine (partenaire de ce dossier) lance sa nouveauté: la préparation pour pâte à crêpes au chocolat. Comme ça, au moins on ne risque pas de se louper. La préparation promet un bel amas de crêpes brunes à l’odeur alléchante. Et que met-on ensuite par-dessus? Du chocolat, pardi! «En coulis, en mousse ou en pâte à tartiner, les options sont multiples quand on aime le tout-chocolat», ajoute Antoine Dolteau.

Les moins extrémistes pourront toutefois marier leur crêpe au chocolat avec des fruits, du miel, du sucre... A leur convenance. En 2013, la marque avait déjà lancé une gamme de «farines créatives» pour cuisiner salé: aux légumes verts, au curry et à la tomate. D’ailleurs, la Chandeleur n’est pas exclusivement consacrée aux crêpes sucrées. Les crêpes au sarrasin peuvent donc elles aussi bénéficier de créativité.

«Convivial et familial»

Tant que les techniques de préparation sont respectées (ingrédients, incorporation, repos), tout est donc possible. Mais crêpes créative ou nature, Bertrand Denis, maître-crêpier et directeur de l’école de maître crêpier à Rennes, tient à rappeler une règle de base : «La crêpe, c’est convivial et familial. Alors l’essentiel est que ce soit bon, à votre goût, et que vous passiez un bon moment.»

>>> Retrouvez tout notre dossier spécial Chandeleur par ici