Top 7 des métiers méconnus et innovants

Avenir Si le charpentier ou le boulanger sont bien des artisans, le secteur sait évoluer et s'adapter à l'air du temps…

Marianne Clonta
— 
Bruno Delas, de Solarize, est à la fois électricien et couvreur dans le domaine du photovoltaïque.
Bruno Delas, de Solarize, est à la fois électricien et couvreur dans le domaine du photovoltaïque. — P. Rieu

Artisanat et innovation, un mariage compliqué? Bien au contraire. A un moment où certains secteurs s'épuisent, sont en surnombre, ou tout simplement intéressent moins, d'autres métiers se détachent par leur originalité et leur créativité.

La sous-traitance industrielle

En tête, l’artisanat de production industrielle. Il représente pas moins de 17% de l’ensemble des brevets français. Dans le secteur aéronautique, ces entreprises sont les chevilles ouvrières des grands groupes qui utilisent leurs savoir-faire uniques.

La société Delty, à Toulouse, travaille dans ce secteur depuis 1991. «Nous fabriquons des machines prototypes destinées à tester les composants électriques des avions... C’est ce que l'on appelle des bancs d'essai. Je fais également de la conversion d’énergie. Cela consiste à prendre du réseau EDF et en faire du réseau électrique, utilisable sur les avions et les bateaux», explique son président-fondateur, Dominique Sabadie. Du travail sur-mesure que les grandes chaînes industrielles ne peuvent fournir.

La production de cartes à puce

En termes de sur-mesure, BG Ingénierie, située en Bretagne, s'est positionné dans un marché délaissé par les grands groupes du secteur des cartes à puce pour devenir leader mondial des tests physiques des passeports biométriques. Parallèlement, il fabrique des cartes à puce personnalisées et en petites séries (de 1 à 300.000). «Il s'agit d'une niche qui n'intéresse pas les gros du secteur qui se focalisent sur les productions de plusieurs millions d'exemplaires», note Nicolas Boissière, coprésident de cette société familiale. Mais les activités de la société vont au-delà: achat-revente de machines pour imprimer les cartes et fabrication de machines de tests mécaniques pour cartes à puce. Cette dernière activité a d'ailleurs valu à BG Ingénieries le Prix Stars et Métiers 2013.

Installer des panneaux photovoltaïques…

A l’heure de la révolution énergétique, le secteur des panneaux photovoltaïques est plus que jamais d’actualité. «Je suis éco-artisan, reconnu comme garant de l’environnement (RGE) pour le photovoltaïque et pour l’isolation», est fier d’annoncer Bruno Delas, poseur de panneaux photovoltaïques avec son entreprise Solarize, près de Toulouse.

Ancien électricien, il explique pourquoi ces deux métiers sont très liés. «Il y a deux compétences à avoir dans le photovoltaïque et on a tendance à les dissocier. Je suis, pour ma part, électricien et couvreur, ce qui n’est pas commun.» Une capacité d'adaptation et une recherche de qualité qui lui a permis d’asseoir sa clientèle grâce au bouche-à-oreilles.

… et des bornes de recharge pour voitures électriques

Mais, Bruno Delas a plusieurs cordes à son arc dans le domaine des énergies alternatives. «Je me suis aussi positionné sur la borne de recharge des véhicules électriques. C’est un métier d’électricien avec deux formations pour avoir la compétence de pose de la borne. Ce sont des bornes très poussées, qui communiquent entre elles, et pour lesquelles je fais aussi la maintenance. On en est encore qu’au début», annonce Bruno Delas.

Fabrication de cycles spéciaux et bicyclettes utilitaires

Cela fait 20 ans que Lovelo travaille, près de Dreux (Eure-et-Loir), à recycler toutes sortes de machines à pédales aux noms parfois désuets, mais furieusement tendance. Qu'ils soient assistés par des moteurs électriques ou pas, Christine et Eric Huzey ont réussi à pérenniser une entreprise pas banale en prise avec son temps, celui des économies d'énergie, du recyclable, de l'écologie et du sur-mesure où la petite reine se bat encore contre le quatre roues. Une fabrication principalement à destination des professionnels du tourisme et de la livraison urbaine (jusqu’à 180kg de charge).

Modélisation et création de prototypes en 3D

Il n'est rien ou presque qui ne puisse être fabriqué aujourd’hui par les imprimantes 3D. En matière d'innovation, cette invention, d'origine française, se répand pour des utilisations plus diverses que les unes que les autres. Des réalisations qui visent autant les professionnels que le grand public. La société Réflexe Impression 3D, basée dans le Calvados, profite, par exemple, de cette technologie pour vous faire le portrait en trois dimensions…

Designer de lunettes

Lucas de Staël a fondé la société parisienne Undostrial en 2006. Son créneau, le design des montures de lunettes. Pour cela, pas de standardisation, mais des produits uniques, ou presque, et surtout faits main. Le soin apporté à la personnalisation ne prive pas l’entreprise de haute innovation sur les produits, à l’image de lunettes en silicone et acier réalisées en une seule pièce, sans charnière et flexible, ou encore d’un modèle (LD5) marqueté, monté sur une base en acier. Cette réalisation a d'ailleurs été récompensée par le Prix Silmo d'or au dernier salon mondial de l'optique dans la catégorie innovation technologique.

>>>Retrouvez l'ensemble de notre dossier consacré à l'artisanat et notre infographie «5 étapes pour bien se lancer»