Pour la rentrée, la région Sud propose plusieurs aides pour les jeunes

RECAPITULATIF Différentes aides sont disponibles en région Sud pour les jeunes, qu'ils soient élèves, étudiants ou en recherche d'emploi

Alexis Moreau

— 

La région Sud propose plusieurs aides aux familles pour la rentrée.
La région Sud propose plusieurs aides aux familles pour la rentrée. — SDI Productions / Getty Images

Qui dit rentrée scolaire dit dépenses, et ce, de la maternelle à l’université. Selon une récente enquête de la Confédération syndicale des familles (CSF), le prix (fournitures, équipements sportifs, assurances…) d’un retour en classe pour un lycéen s’élève à 389 €. Pour un étudiant non boursier, la rentrée s’élève en moyenne à 2285,26 €, selon la Fédération des associations générales étudiantes (Fage). Alors, pour éviter de finir dans le rouge, mieux vaut partir à la chasse aux aides.

Pour la tête et les jambes

Parce que le savoir ne s’acquiert pas uniquement dans les salles de classe, l’e-pass jeune permet aux lycéens, aux apprentis, aux étudiants du sanitaire et du travail social et aux stagiaires de la formation professionnelle de se cultiver et de s’inscrire à des activités sportives. Au total, 80 € sont à dépenser en livres, places de ciné, licence sportive… Nouveauté de cette année, ce pass est désormais accessible à tous les inscrits en maison familiale et rurale, en institut médico-éducatif ou dans une mission locale, ainsi qu’aux élèves en BTS.

La santé

« 13,5 % de l’ensemble des étudiants déclarent avoir déjà renoncé à voir un médecin pour des raisons financières. » Voilà ce que nous apprenait la dernière enquête (2016) de l’Observatoire national de la vie étudiante. Pour tenter de limiter cet inquiétant phénomène, la région Sud a mis en place deux aides : le pass santé jeunes, qui facilite grâce à des coupons l’accès à des « prestations médicales concernant la prévention et l’accès à la contraception », et le pass mutuelle. Ce dernier permet aux étudiants boursiers de bénéficier d’une aide de 100 € pour financer une complémentaire santé.

Financer son permis

De leurs côtés, les apprentis peuvent bénéficier d’un coup de pouce de 500 € pour financer leur permis de conduire. « C’est une aide d’Etat cumulable avec d’autres allocations », explique Martin Davy, chargé de projet au réseau des missions locales de Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Aller vers un emploi

« Il y a aussi le programme Pacea (parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie) qui a bénéficié à 52.600 jeunes dans la région en 2018 », ajoute Martin Davy. Ouvert aux 16 à 25 ans, ce dispositif composé de formations et de mise en situation professionnelle doit permettre à ses participants de (re) trouver le chemin de l’emploi. Pour les soutenir, une aide pouvant aller jusqu’à 484 € est disponible, mais « ils ont des obligations, des démarches à réaliser. C’est un contrat entre eux et leur conseiller mission locale », précise le chargé de projet.

Voyager d’Avignon à Chicago

Enfin, la carte ZOU ! Etudes autorise les élèves et les étudiants de 3 à 26 ans à voyager de manière illimitée dans les bus et les trains régionaux pour 110 € par an. Pour aller un peu plus loin, il faut compter sur la bourse d’excellence mobilité sortante, qui offre la possibilité à des jeunes sélectionnés sur dossier de partir poursuivre leur parcours aux quatre coins du globe. Enfin, le programme régional d’aide à la mobilité étudiante octroie 100 € par semaine aux étudiants en stage dans un pays étranger.