Petite colère d'écrivain dans « Le Pacte »

série Retrouvez les épisodes de la semaine du feuilleton littéraire Le Pacte, à lire dans chaque numéro de « 20 Minutes »…

Emily Chain et Anaël Verdier (Rocambole)
— 
Ce n'était pas qu'un problème de mémoire vive.
Ce n'était pas qu'un problème de mémoire vive. — GettyImages

Dans chaque exemplaire de 20 Minutes, vous retrouvez désormais un feuilleton écrit par la team Rocambole. Rocambole, c’est l’app (Android, iOS) sur laquelle vous êtes déjà plus de 60.000 à aimer lire tous les jours ! Elle propose des histoires 100 % exclusives, en épisodes de 5 minutes, sur votre smartphone.

Dans « Le Pacte », écrit par Emily Chain et Anaël Verdier, quatre amis se font la promesse de tout faire pour réaliser leur rêve. Si vous avez raté le début, rendez-vous sur notre site ou téléchargez l’app Rocambole ! Voici les épisodes de la semaine du 1er octobre pour celles et ceux qui les ont ratés…

Episode 28 | Roman surprise

– Pour la millième fois, Louise, je ne sais pas !

Louise n’a jamais vu Assane se mettre vraiment en colère. Sur son échelle de rage, il est proche du maximum avec ses mains posées bien à plat sur la table, son regard fuyant et cette petite veine qui pulse sur sa tempe. Mais Louise a l’habitude des éclats de voix. Elle n’est pas du genre à se laisser impressionner par la “colérette” d’un prof de français.

– Enfin, ce n’est pas possible, tu dois bien savoir ce que tu écris. Tu aimes te faire prier, c’est tout.

Assane soupire. Il ne fait pas le poids face à elle, il est temps qu’il rende les armes, quitte à improviser une histoire :

– Ça se passe entre la ville et la campagne, c’est une histoire de famille en même temps que l’histoire d’un braquage. C’est un prof de français de province qui peine à joindre les deux bouts, financièrement et psychologiquement. Il est au bord du burn-out et, suite à un concours de circonstances que je préfère garder secret, il se retrouve embarqué dans une arnaque dont le point culminant est le cambriolage, en plein jour, d’un musée où se trouvent les originaux de grands peintres du XIXe.

Louise écoute attentivement. Après toutes ces semaines d’insistance, elle jubile qu’Assane lui ouvre enfin les portes de son inspiration. Mais quand même, ça lui ressemble moyen, cette histoire de cambriolage.

– Tu ne voulais pas écrire un grand roman français ?

– C’en est un, affirme-t-il avec force conviction.

– C’est toi l’auteur, concède-t-elle pour l’apaiser.

Elle prévoit déjà d’appeler son confrère Denis, qui adorera cette histoire.

Épisode 29 – Pitch livré sans idée

Assane se fixe dans le miroir en jurant. Qu’est-ce que Louise vient de créer ? Pourquoi a-t-elle voulu savoir ce qu’il écrivait ? Et comment a-t-il pu inventer une histoire aussi rocambolesque sans avoir la moindre phrase sur le papier au préalable ? Il a envie de hurler après la terre entière, mais cela ne sert à rien. Demain il a un contrôle à donner à ses élèves et les dernières questions ne sont pas prêtes. Il s’installe à son bureau et commence à travailler, quand plusieurs notifications apparaissent en haut de son écran. Apprenti€crivain vient de lancer un nouveau sujet. Assane a jugé bon d’activer les notifications après avoir lu son article passionnant donnant des conseils pour devenir un meilleur écrivain et terminer son premier roman.

Bien entendu, il se connecte sous pseudonyme et a choisi Rêveurdiplomé. Cela rassemble son côté naïf et son parcours universitaire, il aime ça. Il lui reste 5 questions à rédiger, quand une troisième notification lui titille les yeux. Il soupire et décide de remettre à plus tard la préparation du contrôle. Si un élève lui demande : « M’sieur, pourquoi on est noté sur 15 au lieu de 20 ? », Assane n’aura qu’à répondre : « C’était juste pour t’entendre me poser cette question inutile. »

Meilleur argument pour calmer les ardeurs des élèves. Vive la vie de prof…

Au lieu de travailler, il se plonge sans réfléchir dans « Comment vaincre la page blanche. »

Épisode 30 – Une nuit productive

Assane hésite. Envoyer ? Supprimer ? Ses doigts ne savent pas quoi faire face à la boîte de dialogue qui attend désespérément son bon-vouloir. Toute la journée, il a voulu demander des explications à Apprenti€crivain sur son article « Devenir écrivain en 2021 ». Est-ce le fruit du hasard que ce titre coïncide avec leur pacte ? Assane ne croit pas au hasard. Il est de ceux qui se fient au destin et aux signes. C’est pour ça qu’il appuie sur envoyer avant de ronger ses ongles déjà inexistants. Apprenti€crivain est réactif et répond quelques minutes seulement après son envoi.

« Bonjour Rêveurdiplomé, j’imagine que tu te poses toutes ces questions parce que tu penses technique et non art. »

Assane réagit tout de suite :

« J’ai surtout une grosse pression sur les épaules, ce qui n’aide pas pour écrire. »

Impossible d’avouer à ce stade qu’il n’a même pas commencé.

« Pourquoi ? Qui ose poser un ultimatum à un artiste ? »

Assane a envie de répondre « la vie », mais en réalité il s’agit surtout de Louise et des autres qui réussissent mieux que lui, plus vite.

« Une amie croit en moi, trop je pense, et j’ai peur de la décevoir. »

Apprenti€crivain ne répond pas et Assane enchaîne :

« Elle ne sait pas ce que c’est d’écrire. Elle, elle vend. »

Il obtient cette fois-ci une réponse rapide :

« Elle réagit, mais ne crée pas. Tu ne devrais pas te mettre la pression pour quelqu’un qui ne veut que de l’argent. »

« Tu dis ça mais tu as un € dans ton pseudo. »

Aïe. Réflexion qui coupe net la discussion. Apprenti se déconnecte et Assane s’en mord les doigts.

Apparemment, converser sur un forum n’est pas plus simple qu’écrire un roman.