Des réfugiés moins nombreux et différents

©2006 20 minutes

— 

De moins en moins de demandeurs d'asile. L'association lyonnaise Forum réfugiés a dévoilé hier, à l'occasion de la présentation de son rapport annuel, ses derniers chiffres. Au cours des six premiers mois de l'année, 624 demandeurs d'asile ont été domiciliés sur la plate-forme d'accueil de l'association. Soit 78 % de moins qu'en 2005. « Cette forte baisse s'explique notamment par la quasi-disparition du flux moldave, qui représentait 46 % des arrivées au premier semestre 2005 », indique Olivier Brachet, directeur de Forum réfugiés. Pour canaliser cette demande, la préfecture du Rhône avait alors mis en place des entretiens systématiques avec les personnes arrivant de Moldavie. L'entrée de la Bosnie sur la liste des « pays sûrs », en juillet 2005, a également fait chuter la demande bosniaque de 15,6 à 2,7 %.

« La population change, analyse Olivier Brachet. A présent, les Balkans et le Caucase représentent 60 % des demandes. Et nous avons plutôt affaire à des personnes isolées qu'à des familles. » La situation à Lyon illustre une tendance nationale et européenne. Forum réfugiés note un recul de 15 % de la demande en France par rapport à 2004 et une poursuite de la baisse en Europe (-16 %) pour la quatrième année consécutive. « En revanche, le nombre de personnes “déplacées” à l'intérieur de leur propre pays explose », souligne Olivier Brachet.

Cloé Makrides

Dans son état des lieux 2006, Forum réfugiés regrette que la France « n'hésite plus à dégrader son propre standard de l'asile qui était jusqu'ici un des meilleurs d'Europe ». Pour Olivier Brachet, « en se contentant de coller aux exigences des directives européennes, on a tendance à harmoniser par le bas ».