Décès de Franck Sérusclat

©2006 20 minutes

— 

Larmes à gauche. L'ancien maire de Saint-Fons (1967-95), Franck Sérusclat, qui avait mis fin à sa carrière politique en 1999 en laissant son siège de sénateur à Gérard Collomb, est mort ce week-end à l'âge de 85 ans. Le parti socialiste, auquel il avait adhéré dès le congrès d'Epinay en 1971 pour suivre François Mitterrand, perd un éléphant atypique. Réputé très à gauche, ce pharmacien passait pour un doux rêveur au PS quand il prônait la dépénalisation du cannabis. Passionné d'éducation, ardent défenseur de la laïcité, ce fils d'instituteur ardéchois avait fait de sa ville un laboratoire d'expériences éducatives. Et durant tout son dernier mandat de sénateur, l'ancien patron du PS du Rhône réfléchit au rôle du numérique dans l'école du xxie siècle. Un hommage lui sera rendu samedi à Saint-Fons par l'ancien Premier ministre, Pierre Mauroy.

F. C.