Alerte à la canicule dans le Rhône

©2006 20 minutes

— 

Climatisation à fond, brumisateurs en terrasse, ruée sur les ventilateurs, les fontaines et les piscines. Un soleil de plomb et l'absence de vent ont fait grimper le mercure ce week-end à Lyon au point que la préfecture du Rhône et l'Institut national de veille sanitaire ont déclenché samedi le second niveau (sur trois) du plan canicule. Jusqu'à mardi, Météo France prévoit en effet un fort risque de dépassement du seuil d'alerte, à savoir 20 degrés la nuit et 34 en journée. « Cette alerte orange est une phase d'information et de prévention du public aux risques liés aux fortes chaleurs », indique la préfecture. Les services de l'Etat, les secours et les collectivités locales doivent également se préparer désormais à l'éventualité d'un passage au niveau 3 du plan, créé en 2004 après les chaleurs meurtrières de l'été précédent.

Le plan canicule 2006 oblige notamment les établissements gériatriques et sanitaires à s'équiper d'une salle rafraîchie. Une enveloppe de 300 000 e leur a par ailleurs été attribuée afin de financer l'embauche de personnel saisonnier pour cet été. Les personnes isolées, notamment les plus âgées, sont invitées à contacter leur mairie ou leur centre d'action sociale. Les parents doivent aussi veiller à hydrater leur progéniture. Hier matin, les urgences pédiatriques de Lyon ont constaté une hausse d'activité, avec des cas d'hyperthermie et de déshydratation chez des nourrissons et de jeunes enfants.

F. C.

Canicule info service : 0 821 22 23 00 (0,12 E/min.) ou www.sante.gouv.fr/canicule

Soleil et manque de vent ont aussi favorisé la concentration d'ozone dans le Rhône ce week-end. Le dispositif préfectoral d'information et de prévention des personnes sensibles a été activé samedi.