Le musée des Confluences ne met pas l'UMP en transe

©2006 20 minutes

— 

Le musée des Confluences au programme de la séance publique du conseil général. Cet après-midi, les 54 élus du Rhône doivent se prononcer sur la construction de ce bâtiment à l'architecture futuriste qui, après un an de retard, devrait débuter d'ici à la fin de l'année sur un terrain de 20 000 m2, au Confluent. Un projet culturel d'envergure pour le département, qui devrait être adopté sans surprise, mais dont les coûts de construction (150 millions d'euros) et de fonctionnement (15 millions d'euros par an) pourraient une nouvelle fois alimenter les débats.

A commencer par les rangs de l'UMP, où le musée ne fait pas l'unanimité. « Ce projet est financièrement réalisable pour le département, mais se fera au détriment d'autres opérations », estime le conseiller général UMP Michel Havard, « réservé » sur la pertinence urbanistique et culturelle du musée. «Sans projet ambitieux, on ne peut pas prétendre faire de Lyon une grande métropole européenne », rétorque Bernard Rivalta, président au conseil du groupe PS «favorable au projet depuis le début ».

Elisa Frisullo