Lyon

Le père du bébé blessé veut porter plainte

Le père du nourrisson blessé par balle samedi soir à Villeurbanne veut porter plainte contre la police

Le père du nourrisson blessé par balle samedi soir à Villeurbanne veut porter plainte contre la police. C'est ce qu'il a annoncé hier dans le quotidien Aujourd'hui en France. L'homme avait été pris en otage dans sa voiture par deux malfrats après le braquage manqué d'un supermarché à Vaulx-en-Velin, avant que sa fille Gina, âgée de 4 mois, soit ensuite utilisée comme bouclier humain par un des malfaiteurs lors d'une fusillade. Les policiers avaient riposté, pensant qu'ils s'agissait du sac contenant leur butin.

D'après le rapport du procureur, ils ignoraient qu'un nourrisson était dans la voiture. Pourtant, le père, éjecté du véhicule lors d'un premier barrage quelques minutes plus tôt, aurait prévenu les forces de l'ordre. «Pour eux, j'étais le suspect. Les policiers m'ont tous sauté dessus, m'ont immobilisé. Je leur ai dit une première fois “Il y a ma gamine dans la voiture”. Je n'ai pas arrêté de leur dire, mais ils ne voulaient rien savoir », affirme-t-il. Il raconte avoir été ensuite emmené menotté au commissariat. De précieuses minutes ont-elles été perdues à ce moment-là ? «L'équipage poursuivant les fuyards a été prévenu tardivement de la présence du bébé à cause de l'encombrement des fréquences, a répété hier le parquet. Il n'y a pas de faute établie en l'état du dossier. »

F. C.

Le malfaiteur qui s'était abrité derrière le bébé a été tué dans la fusillade samedi soir à Villeurbanne. Son complice, blessé, a été mis en examen. Le nourrisson, hors de danger, est toujours hospitalisé.