Une famille sans-abri hébergée dans une école

— 

A l'école Montbrillant, la fin de la trêve hivernale, reportée à jeudi par la ministre du Logement, Cécile Duflot, a suscité un élan de solidarité. Plusieurs familles, soutenues par le Réseau éducation sans frontières ont décidé d'héberger le soir même dans la salle des parents une mère seule et ses deux enfants scolarisés dans l'établissement et sans-abri. « Cela fait dix jours qu'ils ont quitté le centre d'hébergement dans lequel ils ont passé l'hiver. Nous les avons aidés comme nous avons pu mais là, il fallait un lieu pour les accueillir », explique une mère mobilisée. Le cas de cette famille n'est pas isolé puisque dans cette école du 3e arrondissement, une dizaine d'enfants originaires de Roumanie ou du Kosovo sont actuellement sans logement ou mal logés selon les parents d'élèves. Une situation « inacceptable » qu'ils espèrent voir rapidement évoluer avec l'arrivée de la nouvelle ministre du Logement. Sans quoi, l'occupation provisoire de l'école pourrait s'éterniser.E.F.