Les voitures de luxe volées en Rhône-Alpes filaient à Dubaï

©2006 20 minutes

— 

Le gang des Porsche devant la justice. Depuis hier et jusqu'à mercredi, le tribunal correctionnel de Lyon juge un vaste réseau international de trafiquants de voitures de luxe en direction du Maghreb et du Golfe. Sur les quatorze prévenus, poursuivis pour recel, trois sont toujours recherchés par la police. Parmi ces derniers figure Ali M., 32 ans, considéré comme la tête pensante de cette organisation qui s'appuyait sur une filière stéphano-marseillaise et une autre savoyarde. Débutée au printemps 2004, l'enquête a permis de mettre au jour le trafic, entre 2002 et 2005, de quelque 120 véhicules de luxe, Porsche Cayenne ou 911, Mercedes CLK, BMW et Ferrari, dont la valeur oscillait entre 30 000 et 469 000 e. Les voitures étaient dérobées en Rhône-Alpes par des équipes utilisant les techniques du car-jacking et du home-jacking. Elles étaient ensuite entreposées dans des hangars avant d'être exportées depuis le port de Marseille vers la Tunisie ou Dubaï.