Najat Belkacem pressentie au gouvernement

— 

Najat Vallaud-Belkacem.
Najat Vallaud-Belkacem. — C. VILLEMAIN / 20 minutes

Elle est pour certains l'étoile montante du PS, celle qui a su gagner la confiance de François Hollande, après avoir fait ses preuves en 2007 aux côtés de Ségolène Royal. À 35 ans, l'adjointe lyonnaise et conseillère générale du Rhône Najat Vallaud Belkacem, porte-parole du candidat socialiste pendant la campagne présidentielle, fait désormais partie des quelques personnalités politiques pressenties pour intégrer le futur gouvernement. Un scénario sur lequel la jeune lyonnaise d'origine marocaine ne souhaite pas s'étendre. « Ce ne sont pour l'instant que des rumeurs et des spéculations », indique celle dont la candidature aux législatives pourrait toutefois être remise en cause en cas de nomination au gouvernement. « Ma volonté est de continuer ma campagne pour les législatives », élude la jeune femme, chargée de ravir à l'UMP la 4e circonscription du Rhône, historiquement ancrée à droite. « Je pense que sa personnalité peut faire la différence », estimait mardi Gérard Collomb, le maire de Lyon. Et même si elle reconnaît « la difficulté » de la bataille qui s'annonce, la candidate se montre combative. « Lors de la présidentielle, la gauche a bien progressé par rapport à 2007 en terme de voix (28 158 pour Hollande contre 24 785 pour Royal). Cela reste un territoire difficile, mais c'est un combat auquel je me suis préparée ». En face, la candidate UMP Dominique Nachury ne semble guère redouter le combat. « Je suis bien moins médiatisée qu'elle ne l'est mais bien plus proche du terrain. Ces dernières semaines, elle fait le choix du débat national au détriment de l'enracinement local. Or les électeurs choisissent une personne sur son implantation et son travail ».E. F.