Confluence, quartier chic

©2006 20 minutes

— 

Pour le maire Gérard Collomb (PS), il deviendra « le quartier le plus branché de Lyon ». Il sera aussi le plus cher. Les futurs logements du nouveau quartier Confluence, au sud de la presqu'île (2e), sont mis en vente à partir d'aujourd'hui à des prix rarement atteints.

Nexity-Apollonia, qui commercialise les immeubles de standing « Saône Park », situés au bord des quais, donne le coup d'envoi en accueillant ses premiers clients ce week-end à Lyon... mais aussi à Paris. Si le promoteur propose sur plan ses plus petites surfaces à des prix inférieurs à 150 000 euros, les lots d'exception (195 m2 avec terrasse sur toit) dépassent le million d'euros. Sur le programme voisin baptisé «Lyon Islands», 293 appartements commercialisés à partir du 21 juin par Bouwfonds-Marignan, le mètre carré atteint en moyenne 4 200 euros dans une ville où l'immobilier neuf se négocie autour de 3 700 E le mètre carré. « C'est le nouveau quartier phare de Lyon. Il est normal que les prix y soient plus élevés », justifie Georges Lini, directeur régional de Bouwfonds-Marignan. Les constructeurs évoquent aussi les exigeantes normes HQE (Haute qualité environnementale) qui font grimper la facture. Pour faire baisser les coûts, certains projets ont vu leur architecture remaniée. Un immeuble de « Lyon Island» a ainsi perdu sa « double-peau » de verre. Le troisième programme du site, baptisé « Monolithe », sera mis en vente le 24 juin. Des logements y ont été réservés pour les bailleurs sociaux.

Frédéric Crouzet