Législatives : le PS désigne ses candidats

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Dans un restaurant de la Croix-Rousse, le patron lui donne déjà du « monsieur le député ». Mais l'affaire est encore loin d'être gagnée pour Hubert Julien-Laferrière, maire (PS) du 9e arrondissement. Les militants socialistes désignent officiellement aujourd'hui leurs quatorze candidats et suppléants pour les législatives. Un scrutin sans grand suspense, la plupart des tandems qui se présenteront devant les électeurs en 2007 étant déjà connus. Mais dans la 4e circonscription (Lyon 9e, 4e et 1er), détenue par Emmanuel Hamelin (UMP) mais jugée « gagnable » par la gauche, ils vont devoir départager Hubert Julien-Laferrière, 40 ans, et l'économiste Pierre-Alain Muet, 60 ans, ancien conseiller de Lionel Jospin et adjoint de Gérard Collomb. Le maire de Lyon soutient la candidature de Muet, donné favori, contre celui qui fut considéré comme son dauphin. Mais il a préféré laissé aux militants le soin de trancher entre les deux hommes.

Gérard Collomb a en revanche poussé la candidature de sa collaboratrice, la conseillère régionale Najat Belkacem, 28 ans, pour aller taquiner la droite dans la 3e circonscription (Lyon 6e, 3e et 8e), réputée imprenable. Réservée par le PS à une « femme issue de la diversité », cette circonscription conservatrice devrait aussi accueillir Dominique Perben (UMP), ministre et candidat à la mairie de Lyon. « Il n'y a pas de fatalité. La sociologie du secteur a beaucoup évolué», indique la jeune femme. Sur son blog, des internautes lui donnent déjà du « madame la future députée ».

Frédéric Crouzet

Jean-Jack Queyranne, Nathalie Gauthier et Martine David, les trois députés PS sortant du Rhône, sont réinvestis. Nathalie Gauthier a laissé les militants du parti désigner son suppléant.