Procès gagné pour trois malades du coeur

©2006 20 minutes

— 

Indemnisations à la hausse pour trois porteurs de sondes cardiaques défectueuses. La cour d'appel de Lyon vient de condamner TPLC, le fabriquant américain des sondes Accufix, à verser près de 61 000 e de dommages et intérêts à trois plaignants, au lieu des 48 000 e requis en première instance. Le préjudice moral a notamment été reconnu pour l'un des plaignants, qui porte toujours une sonde. C'est un revirement puisqu'en 2004, la cour d'appel avait débouté treize malades, arguant que leur sonde n'était pas cassée. « C'est une grosse gifle pour nos adversaires », s'est réjoui Louis Vincent, président de l'association de défense des porteurs de sondes défectueuses.

C. B.

Le 20 mars, le tribunal correctionnel de Lyon a reconnu TPLC responsable des préjudices physiques et moraux subis par huit porteurs de sondes, l'obligeant à verser un peu plus de 70 000 e à l'ensemble des plaignants.