Le Crous anticipe la pénurie de logements

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Pour éviter les tensions à la rentrée, le Crous en appelle de nouveau aux bailleurs privés. Le Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires (Crous) de Lyon-Saint-Etienne a lancé hier sa campagne de communication destinée à inciter les propriétaires à louer aux étudiants. Un numéro vert* a été mis en place pour déposer les offres. « L'an dernier, cette opération avait permis de mettre à la disposition des étudiants 1 800 logements supplémentaires », s'est réjoui Denis Lambert, directeur du Crous. Un renfort non négligeable face à l'explosion des demandes.

L'an dernier, le Crous, qui gère 6 000 logements sur Lyon, avait été débordé. Certains étudiants s'étaient retrouvés à la rue, d'autres avaient été logés en foyer Sonacotra. Des lycées avaient même dû mettre leurs internats à disposition, pour quelques jours. « L'offre ne suit pas la demande, explique Agnès Tranchant, de la mission habitat du Grand Lyon. En 2004, on enregistrait une hausse de 17% du nombre d'étudiants dans l'agglomération sur six ans. Dans le même temps, la croissance du parc de logement dédié était d'à peine 7%. » « A la rentrée, 80 nouveaux logements seront livrés à Marcy-l'Etoile », a annoncé Denis Lambert, qui compte sur le parc privé pour éviter la pénurie. « La plupart des propriétaires qui se sont engagés l'an dernier ont déjà renouvelé leur offre », a-t-il ajouté. Le nombre d'étudiants dans le Grand Lyon devrait encore augmenter de 20% sur les cinq prochaines années.

Cloé Makrides

*Numéro vert : 0 800 779 597.

Selon une étude réalisée pour le Crous et le Grand Lyon, les étudiants lyonnais sont près de 50% à habiter dans leur famille et 30% à se loger dans le parc privé, malgré des loyers de plus en plus chers.