Lycée musulman sans locaux

©2006 20 minutes

— 

« La taille des salles et les équipements sanitaires ne convenaient pas. » Confirmant l'information parue dans 20 Minutes, le rectorat a précisé vendredi les motifs de son opposition à l'ouverture du collège-lycée musulman Al-Kindi, dans une mosquée de Décines. Le conseil académique de l'Education nationale doit désormais se prononcer ce mois-ci sur cette opposition. Si elle est confirmée, l'association Al-Kindi, à l'origine du projet, aura un mois pour faire appel. Une action « peu probable » selon le coordinateur Hakim Chergui, en raison des délais. « Nous espérons toujours ouvrir en septembre », a-t-il rappelé hier. Ce dossier était une « solution de repli » pour les porteurs du projet qui doivent prochainement en déposer un second pour d'anciens bureaux situés dans la même rue. En attendant, Al-Kindi revendique déjà 150 élèves pré-inscrits.

C. M. et E. F.