Un commando anti-pub tombe les panneaux Decaux

©2006 20 minutes

— 

Le mouvement anti-pub lyonnais se radicalise. Ces 15 derniers jours, plus de 200 panneaux publicitaires gérés par l'afficheur JCDecaux ont été vandalisés, notamment sur les quais de Saône. La technique est toujours la même : les vitres sont juste « marbrées » afin que les publicités qu'elles protègent ne soient plus visibles. Cette action anti-pub a été revendiquée par un groupe militant inconnu pour qui « l'omniprésence de la publicité est d'une grande violence au sein de l'espace public. ». « Il faudrait que ces gens soient identifiés », déclare, exaspéré, Pascal Chopin, le directeur régional de JCDecaux, à qui le remplacement des vitres a coûté 40 000 euros. La méthode tranche avec celle d'autres mouvements. « Festifs et non-violents », les Déboulonneurs barbouillent les panneaux de peinture. « Nous, on agit dans un cadre légal », précise Vincent Cheynet de l'association Casseurs de pub.

Dalya Daoud