Garibaldi entame sa mue

Elisa Frisullo

— 

La démolition de la passerelle piétonne des Halles a déjà débuté.
La démolition de la passerelle piétonne des Halles a déjà débuté. — c. ville main / 20 minutes

En 2014, les Lyonnais pourront flâner, se promener rue Garibaldi. Mais d'ici là, c'est avec le bruit des travaux que les riverains vont devoir composer. Depuis lundi, les engins de chantier ont en effet investi l'angle rue de Bonnel/Garibaldi (3e) où viennent de débuter les travaux de requalification de cette autoroute urbaine des années 60 en « une rue arborée et apaisée ». Dans un premier temps, seule la portion située entre les rues Vauban et Bouchut sera transformée.

Des difficultés de circulation
La trémie Lafayette sera remblayée, et autour des trois voies réservées à la circulation, des espaces réservés aux piétons, modes doux et un couloir de bus seront aménagés. Les parties Bouchut/Arménie et Arménie Berthelot ne devraient pas être transformées avant 2017-2019. « Mais la requalification de Garibaldi a été pensée globalement. Les travaux ont été séquencés pour des raisons financières et pour limiter l'impact du chantier sur la circulation », a déclaré lundi le président PS du Grand Lyon Gérard Collomb. Jusqu'à l'automne, les perturbations devraient en effet être limitées. La démolition de la passerelle piétonne des Halles a entraîné depuis quelques jours la fermeture de la contre-allée Est de la rue Garibaldi, entre les rues de Bonnel et Deruelle. Puis du 28 avril au 1er juin, la contre-allée Ouest sera fermée à son tour entre Lafayette et Bonnel. Dès octobre en revanche, ce chantier à 30 millions d'euros (67 millions au total) pourrait entraîner des embouteillages, aux heures de pointe notamment. « Pendant quatre mois, la circulation risque d'être difficile », reconnait Valérie Marchand, chef du projet Garibaldi. Le temps que la trémie Lafayette soit supprimée, la partie centrale de l'axe, empruntée certains jours par 30 000 véhicules, sera fermée. La circulation se fera uniquement sur les contre-allées dans le sens Nord-Sud.

pollution

Une fois l'axe entièrement réaménagé, la pollution devrait diminuer de 20 à 60 % en fonction de la nature des polluants, selon le Grand Lyon. Ce dernier table sur une baisse de 30 à 50 % du flux automobile, et son report sur les modes doux et TCL.