« ce n'est pas qu'un métier d'homme »

Caroline Girardon

— 

Béatrice Bernard conductrice de bus depuis douze ans, affirme qu'elle est fière d'exercer ce métier.
Béatrice Bernard conductrice de bus depuis douze ans, affirme qu'elle est fière d'exercer ce métier. — C. VILLEMAIN / 20 minutes

Son travail est actuellement l'une de ses plus grandes fiertés. Conduire un bus et avoir réussi à s'imposer dans un métier encore essentiellement masculin il y a quelques années, Béatrice Bernard n'y pensait même pas. À 44 ans, elle fait aujourd'hui partie des « plus anciennes » de la maison TCL affichant déjà douze années de conduite au compteur. « Au départ j'étais nourrice, explique-t-elle. Je gardais huit enfants dont les deux miens. Et puis on a déménagé ». À ce moment-là, l'ANPE propose des formations pour devenir conductrice de bus. « Je me suis inscrite sans grande conviction au départ, avoue-t-elle en souriant. Je ne savais pas si j'étais capable de conduire un tel engin. Je pensais même qu'il fallait déjà un permis spécial. Et puis tout le monde me disait que c'était un métier d'homme ».

« J'en suis très fière »
Aujourd'hui, Béatrice est affectée à la ligne 2 reliant le quartier de Saint-Rambert (9e) au plateau de la Croix-Rousse (4e). Chaque matin, c'est le même rituel : lever à 5 h, parcourir les 40 km qui la séparent de Lyon pour une prise de service vers 7 h. « Je ne suis pas du tout du style à aller au travail avec la boule au ventre. Au contraire, j'adore. Ce n'est pas qu'un métier d'homme. Sur cette ligne, il y a souvent des habitués, des personnes âgées qui vont faire le marché et qui aiment bien discuter pendant le trajet ». Au fil du parcours, Béatrice distribue les bonjours et les sourires, et s'arrête récupérer à la volée une collégienne en retard qui lui fait signe en courant. « Quand vous dîtes bonjour et souriez, 80 % du boulot est fait. Si vous faites la gueule d'entrée, la journée est mal partie », glisse-t-elle en regardant ses passagers dans le rétroviseur. « Quand je les vois sereins, je me dis qu'ils me font confiance et ça, j'en suis très fière ».

matinée d'informations

Keolis et le CIDFF, le centre d'information sur les droits des femmes et des familles, organisent demain une matinée d'information afin de recruter de nouvelles candidates au poste de conductrices. Béatrice Bernard sera l'une des intervenantes. RDV de 9 h 30 à 11 h 30, 18 place Tolozan (1er).