Le procès Gollnisch de nouveau reporté

©2006 20 minutes

— 

L'imbroglio judiciaire tant redouté est survenu. Hier, le tribunal correctionnel de Lyon a, pour la troisième fois en moins d'un an, reporté le procès de Bruno Gollnisch, poursuivi pour ses propos contestés sur les chambres à gaz tenus lors d'une conférence de presse en octobre 2004. L'audience a été renvoyée au 7 et 8 novembre, en attendant que la chambre d'instruction, saisie en appel par le parquet, infirme ou confirme le 13 juin une ordonnance de non-lieu rendue dans une instruction parallèle menée sur les mêmes faits. C'est l'instance nationale du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) qui est à l'origine de cette plainte. Devant une salle quasiment vide, boudée par Bruno Gollnisch et son avocat, le président de la 6e chambre, Fernand Schir, a indiqué que « l'affaire n'était pas en état d'être jugée ». « Si le Mrap national n'avait pas porté plainte, le procès aurait pu avoir lieu aujourd'hui », a regretté Alain Jakubowicz, avocat de la Licra.

Carole Bianchi