Des travaux de modernisation prévus à long terme dans l'audit

— 

Les usagers des lignes malades vont devoir prendre leur mal en patience. « On nous avait pourtant indiqué que la Lyon-Ambérieu ferait l'objet d'une totale modernisation en 2014 », s'indigne Jean-Pierre Frencel. « Mais ça ne semble plus à l'ordre du jour », lâche un conseiller régional. Car les travaux à réaliser sur cet axe, comme la création d'un contre-sens à Montluel réclamé depuis des années pour décharger la ligne en cas de panne d'un train, coûterait cher à RFF (plus de 100 millions d'euros selon la SNCF). Alors, pour cet axe comme pour la ligne Lyon-Grenoble, l'audit préconise la réalisation de travaux à long terme. Il rappelle la nécessité de supprimer les passages à niveaux, facteurs de retard des trains, et de réaménager les gares de Saint-André-Le–Gaz et Grenoble, plus adaptées aux besoins de trafic actuels. D'ici là, la SNCF a annoncé l'arrivée de trains gros porteurs en 2014 pour décharger cette ligne. Et propose à court terme de rationaliser voire de diminuer l'offre de trains sur les axes saturés aux heures creuses et de les remplacer par des cars, sur des trajets ciblés.E.F.