Nuits Sonores se met au goût du jour

Jérôme Pagalou

— 

Avec une jauge de 3 000 spectateurs, l'Hôtel-Dieu est le lieu événement de cette 10e édition.
Avec une jauge de 3 000 spectateurs, l'Hôtel-Dieu est le lieu événement de cette 10e édition. — c. villemain / 20 minutes

Nuits Sonores fait peau neuve, du 16 au 20 mai, pour son 10e anniversaire. Son retour sur le site de la Sucrière pour trois nuits compense la disparition actée du Marché Gare voisin, qui prive l'organisation d'un lieu de nuit à la jauge phénoménale (trois soirées à 15 000 spectateurs chacune, contre 9 000 pour la Sucrière). Un gouffre compensé par un virage pris en faveur des concerts en journée. Car 30 artistes se relaieront sur deux scènes entre 14 et 23 h, du 17 au 19 mai et ce… à l'Hôtel-Dieu (2e). Le plus ancien hôpital lyonnais est la tête d'affiche surprise de cette 10e édition, et accueillera également l'inauguration de Nuits Sonores le 16 mai. « C'est une occasion unique d'investir ce lieu, exclusivement disponible en 2012 avant ses travaux, afin de lancer une nouvelle dynamique en journée », s'est réjoui hier le directeur du festival de musiques électroniques Vincent Carry, qui voit la jauge doublée par rapport à la piscine du Rhône, précédent lieu de jour (3 000 contre 1 500). Dédiés aux enfants et gratuits, Mini Sonore et Mini Sunday permettront aussi d'y évoquer de manière ludique le patrimoine lyonnais.

L'événement New Order
Ces deux nouveaux lieux clés répondent au souhait historique de Nuits Sonores de ne mobiliser que des sites du centre-ville. « Nous avons toujours voulu être ancrés au cœur de la ville, et c'est pourquoi nous avons plusieurs fois refusé de déplacer Nuits Sonores à Eurexpo », rappelle Vincent Carry. Celui-ci n'a pas caché son émotion hier en évoquant les dix ans d'un festival ayant déjà accueilli plus de 2 000 artistes et ayant vu sa fréquentation multipliée par 5 depuis 2003 (de 16 000 à 81 000 visiteurs). Il a également dévoilé, « avec une immense fierté », le concert de clôture de cette 10e édition, à savoir les Mancuniens de New Order à la Sucrière le 20 mai. La venue du groupe « multi-facettes » (pop-new wave-électronique) est déjà très prisée puisque plus de 400 places (sur les 2 500 mises en vente, à 39 €) ont été vendues depuis hier midi.