Le petit Manil bientôt greffé à Lyon ?

— 

Sans greffe, Manil est condamné.
Sans greffe, Manil est condamné. — G. varela / 20 minutes

Après des semaines d'angoisse, Mouloud Blidi a retrouvé l'espoir. Selon le ministère de la Santé, cet Algérien devrait voir son fils Manil transféré prochainement dans un hôpital français pour y subir une greffe de la moelle osseuse. Une intervention indispensable pour sauver ce bébé bulle de huit mois atteint d'une maladie orpheline le privant de défenses immunitaires. « Le temps presse. L'hiver est propice à tout type d'infections pour lui, explique son père, impatient de quitter Alger pour rejoindre Lyon, où vraisemblablement Manil doit être pris en charge dans le service hématologie et immunologie pédiatrique » des HCL, injoignables hier sur cette affaire. Sa sœur, 100 % compatible, doit lui donner de sa moelle. « Vu le jeune âge de Manil, cette intervention a toutes les chances de réussir », ajoute ce père, mobilisé depuis des semaines pour que cette opération, impossible à réaliser en Algérie, se fasse en France.
Contactés par la famille, plusieurs hôpitaux avaient refusé fin 2011 de greffer Manil en raison de l'énorme dette de la sécurité sociale algérienne (Cnas) auprès des établissements français. L'histoire de Manil avait alors circulé sur le net, entraînant une forte mobilisation en Algérie et en France. « Je sais qu'il y a eu des discussions en haut lieu. Et au final, la greffe et les frais d'hospitalisation seront pris en charge par la Cnas, ajoute Mouloud Blidi, qui devra payer le transport par avion médicalisé de son fils. Les 20 000 € de dons récoltés ces derniers mois l'y aideront en partie.E. F.