Le théâtre, pour ne pas être misanthrope

©2006 20 minutes

— 

Les Célestins, théâtre d'un atelier inédit de « mixité sociale ». Pour la première fois, dix-huit jeunes Lyonnais de toutes origines, sélectionnés sur audition en décembre, participent à un stage gratuit de quatre mois animé par la directrice du prestigieux théâtre, Claudia Stavisky, dans le seul but de « vivre ensemble ». Le point commun entre ces jeunes, recrutés par le biais des missions locales et des réseaux étudiants : ne jamais avoir fait de théâtre. Jusqu'en juin, ils répètent chaque lundi Le Misanthrope de Molière, « un texte classique qui pose la question du lien social », selon Claudia Stavisky. Lors des auditions, la directrice a privilégié la motivation des volontaires. Mais a surtout cherché à composer un groupe « représentant la génération des 18-25 ans d'aujourd'hui ». « C'est génial d'en voir certains qui rappent le texte très classique de Molière, s'enthousiasme Audrey, étudiante en histoire. On passe par dessus les a priori qu'on pourrait avoir. » « On vient d'horizons très variés mais on a tous notre place. Cela permet de se rencontrer. C'est important, surtout maintenant qu'il n'y a plus le service militaire», commente Idrik, qui aimerait voir l'expérience reconduite pour que d'autres puissent en profiter. Mais les Célestins n'ont pas prévu d'autre session. Et étonnamment, l'atelier ne donnera pas lieu à une représentation finale. « Ce n'est pas l'objectif », indique Claudia Stavisky. « Le but est de vivre une aventure humaine autour d'un texte classique, en français et en vers, qui parle de l'acceptation ou du refus de vivre avec les autres. »

C. M.

Outre le travail sur le Misanthrope, l'atelier propose une immersion dans la vie du théâtre. Les jeunes ont ainsi pu assister à des représentations et rencontrer comédiens et techniciens.