HEH, l'hôpital en voie de modernisation

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

L'avenir du plus gros centre hospitalier de la région Rhône-Alpes se précise. Hier, les Hospices civils de Lyon (HCL) ont présenté les grandes lignes du projet de modernisation du groupement hospitalier Edouard-Herriot (HEH), devenu trop vétuste depuis sa construction en 1933 par l'architecte Tony Garnier. « L'un des enjeux de ce projet majeur est de rendre plus fonctionnelle l'organisation de l'hôpital tout en respectant l'oeuvre de Tony Garnier », a souligné Etienne Tissot, président de la commission médicale des HCL. Pour favoriser le regroupement des activités médicales, aujourd'hui éclatées sur tout l'hôpital, le projet prévoit la construction d'un bâtiment de 50 000 m2 dédié à l'hébergement des patients et au plateau technique médical lourd. Cet espace, qui nécessitera la démolition de quatre pavillons, réunira la chirurgie, les soins critiques, les urgences et l'imagerie. « Pour rendre l'hôpital plus lisible, une deuxième entrée réservée aux urgences sera aménagée rue Viala », a ajouté le directeur des HCL Benoît Leclerc, soucieux d'améliorer les conditions d'accueil des patients. Cette première phase de restructuration, évaluée à plus de 350 millions d'euros se poursuivra par la rénovation des pavillons conservés.

Elisa Frisullo

D'ici à cet été, les HCL vont lancer un concours d'architectes. Le projet retenu sera présenté en septembre 2007. Les travaux débuteront en 2010.