Défier la vitesse les inspire

Jérôme PagaloU

— 

Kevin Fernandez, Catherine Voreppe et Kevin Antonietti ont été primés.
Kevin Fernandez, Catherine Voreppe et Kevin Antonietti ont été primés. — C. VILLEMAIN / 20 minutes

«Je, tue, il. » C'est notamment grâce à cette formule choc, écrite dans un cahier tâché de sang, que trois étudiants de l'Iscom (3e) ont remporté la semaine passée un concours national de la création pour la Sécurité routière. L'affiche de sensibilisation à la vitesse de Catherine Voreppe, Kevin Fernandez et Kevin Antonietti (entre 20 et 23 ans), réalisée en un mois et évoquant un petit Mattéo tué dans un accident de la route, a été primée parmi 350 projets. Pour la troisième fois consécutive, l'Iscom a inscrit en octobre au concours d'Animafac ses étudiants de deuxième année de marketing-publicité. Avec un premier succès à la clé pour l'école lyonnaise. L'aventure a pourtant mal démarré pour Catherine, victime… d'un accident sur l'autoroute dès la première semaine ! Le cou maintenu par une minerve pendant près d'un mois, la jeune Aixoise s'est pleinement impliquée dans la réalisation de cette affiche destinée aux jeunes.

Une réflexion et un tremplin
« Nous ne voulions surtout pas être moralisateurs, ni tomber dans le gore comme cela se fait trop souvent. Nous tenions à une vraie réflexion », précise Kevin Antonietti. Le résultat est bluffant, même si le trio ne partageait pas l'assurance de ses proches. « On ne pensait pas être à la hauteur du concours national et voilà que nous sommes la fierté de l'école. Il s'agit vraiment d'un joli tremplin », sourit Catherine. Leur professeur d'infographie Bénédicte Michalet confirme : « Ce trophée sera à coup sûr vendeur pour eux lorsqu'ils frapperont à la porte d'une agence de publicité ». Elle avait d'ailleurs vu juste en leur attribuant un 15, soit la meilleure note de la classe, avant même le verdict d'Animafac. La professeur de stratégie a de son côté transformé son 13 initial en 16 suite à leur consécration nationale. Une reconnaissance, associée à un prix de 2 000 euros reçu à la mairie du 18e arrondissement de Paris, qui a donné du baume au cœur aux trois jeunes talents de l'Iscom en pleine semaine de partiels.

Une affiche surtout visible dans les écoles

Le réseau national d'associations étudiantes Animafac présentera vite une exposition de sensibilisation sur les dangers de la route avec l'œuvre des trois Lyonnais. Associé à la MAIF, Animafac diffusera en 2012 cette affiche dans une centaine de lieux, dont des associations et surtout des établissements scolaires de toute la France. Infos sur www.animafac.net