La mobilisation des proches s'intensifie dans l'Ain et le Rhône

— 

« C'est un garçon nature, posé, attentif aux autres. Tout le monde vous le dira », affirme la maman d'Alexis au micro de France Info. Un sentiment partagé par le maire de Frans, Martial Thévenet. « Il a été élevé dans une famille bien structurée. Il est très bien entouré et très proche de ses parents. C'est un jeune sans histoire. Pour son âge, il est même extrêmement mature ». Depuis le début de semaine, le maire a décidé, en parallèle de l'appel à témoins lancé par les gendarmes, d'imprimer ses propres tracts afin de les distribuer aux associations. A Champagne-au-mont-d'or, commune du Rhône où Alexis joue au basket, ses coéquipiers ont lancé une page Facebook intitulée simplement « Alexis Mentrel ». « Nous sommes très choqués et nous voulons être solidaires des parents à qui nous avons adressé une lettre », explique l'entraîneur Ludovic Gaubert. « C'est un garçon réservé et appliqué. Un bosseur. Il n'hésite pas à rester une demi-heure de plus à la fin de l'entraînement pour travailler encore ou améliorer ses tirs ».C.G