Lang rencontre la relève au PS

©2006 20 minutes

— 

Le Parti socialiste chouchoute ses nouveaux adhérents. L'ancien ministre de la Culture, Jack Lang, candidat à l'investiture du PS pour les élections présidentielles, les rencontre aujourd'hui à Lyon, à la fédération du Rhône. Et ils sont de plus en plus nombreux. En l'espace de six mois, la fédé- ration du Rhône est passée de 2 300 adhérents à près de 3 000, soit une hausse de 30 %.

La procédure simplifiée d'inscription par Internet et l'adhésion bradée à 20 e jusqu'au 1er juin ont visiblement séduit. Ainsi que la possibilité de participer à l'élaboration du projet pour 2007 et désigner à l'automne le candidat du PS pour les présidentielles.

« Les nouveaux adhérents s'intéressent surtout à la présidentielle, aux candidats et au projet », note Christiane Demontès, première secrétaire fédérale. « Mais notre objectif, c'est de les garder, qu'ils deviennent des militants ». Rien à voir donc avec l'afflux de nouveaux adhérents après le choc du 21 avril 2002. « C'étaient des gens qui culpabilisaient de ne pas avoir voté pour le candidat PS au premier tour. Peu sont restés. Les enjeux sont différents aujourd'hui », estime Christiane Demontès. La candidature de Ségolène Royal a aussi eu son effet. « Parmi ceux qui motivent par écrit leur adhésion, beaucoup indiquent qu'ils la soutiennent », rapporte-t-on à la fédération. Patrick, 42 ans, vient au contraire d'adhérer sur Internet pour « faire barrage à Ségolène, candidate des sondages ». « On voit aussi arriver des gens proches de Laurent Fabius, lâche un fabiusien. Son opposition à la Constitution européenne attire des gens ».

Frédéric Crouzet

Au 1er avril, l'UMP du Rhône comptait 5 859 adhérents, dont 20 % de nouveaux inscrits. « Nous avons fait beaucoup d'adhésion lors de la crise du CPE », notait hier un permanent du parti présidé par Nicolas Sarkozy.