un projet qui manque d'air

Elisa Frisullo
— 
La rue Garibaldi bientôt réaménagée.
La rue Garibaldi bientôt réaménagée. — C. VILLEMAIN / 20 minutes

   Le secteur Garibladi sera-t-il tout autant pollué une fois l'axe réaménagé comme le prévoit le Grand Lyon. C'est en tout cas l'avis de certains riverains et élus qui ont participé à l'enquête publique sur le projet, close depuis vendredi. Ce chantier prévoit de requalifier cette « autoroute urbaine » de 3 km en une rue plus calme, avec promenades piétonnes, pistes cyclables et couloirs de bus sur certaines portions. 

 Les gaz à effet de serre en hausse
Les 5 voies de circulation actuelles, empruntées par 30 000 véhicules par jour doivent être réduites à 3 voies. « L'idée globale est bonne. Mais le Grand Lyon n'est pas allé jusqu'au bout de la logique, estime Anne-Cécile Paris de l'association Demain Garibaldi ! Ce projet est inachevé ». Le collectif qui réunit 40 riverains réclame notamment la réduction de l'axe à deux voies. Comme le groupe Europe Ecologie-Les Verts (EELV) de Lyon et le Modem Lyon. « Selon l'étude d'impact présentée lors de l'enquête, ce projet tel qu'il est prévu va provoquer une augmentation des gaz à effet de serre, déplore Eric Lafond du Modem. Il va engager une hausse de 3,8 à 4,7 tonnes équivalant carbone ». « Sur les questions de pollution, le projet n'apporte aucune amélioration […] Il faut amplifier les efforts pour diminuer la place de la voiture en ville. Garder trois voies ne va pas de sens », regrette le groupe EELV, peu convaincu des projections faites par le Grand Lyon pour justifier son choix. Selon lui, avec deux voies, « le trafic se reportera sur les rues adjacentes et asphyxiera la Part-Dieu ». Un quartier, où avec 16 % d'habitants et 25 % de salariés en plus attendus, le Grand Lyon prévoit 600 véhicules supplémentaires par jour d'ici à 2015. Des chiffres jugés très « optimistes » par Anne-Cécile Paris. « Entre 1999 et 2006, le nombre d'habitants a progressé de 7 % dans le 3e », indique-t-elle, également convaincue que sans ligne forte de bus sur le secteur, Garibaldi ne sera pas désengorgée. Le commissaire enquêteur a désormais deux mois pour rendre son avis sur ce projet.