Le budget déséquilibré des hospices civils de Lyon

©2006 20 minutes

— 

Les années passent et la situation financière des Hospices civils de Lyon (HCL) ne s'arrange pas. Hier, le conseil d'administration des HCL a voté le budget prévisionnel 2006, en déséquilibre de 25 millions d'euros. Un déficit qui, depuis 2003, ne cesse d'enfler faute de dotations suffisantes de l'Etat. Interpellé plusieurs fois par le maire de Lyon et président des HCL, Gérard Collomb, sur la situation des Hospices, le ministère de la Santé n'a accordé sur deux ans que 9 millions sur les 25 millions d'euros nécessaires. « Je vous propose un budget en déséquilibre pour éviter les suppressions de postes », a expliqué hier Gérard Collomb aux syndicats. « Voter un budget en déséquilibre ne règle pas la situation, a indiqué la CFDT-Santé. Cela ne met pas l'Etat face à ses responsabilités et n'empêchera pas les suppressions de postes. » Les syndicats, qui dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail et de la qualité des soins ont voté contre le budget 2006.

E. F.