Cent dix kilos de poésie étalés sur un kilomètre

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Patrick Huet est un « poète public » original qui espère bien entrer dans le livre des records. Après un mois d'écriture acharnée, à raison de dix heures par jour, cet ancien comptable vient d'achever un poème dont les initiales de chaque vers, lues dans le sens vertical, composent toute la Déclaration des droits de l'homme : 7 543 lettres, et autant d'alexandrins. Cette semaine, il commence la retranscription de son acrostiche sur une bande de tissu d'un kilomètre de long, offerte par un fabricant de Tarare. Roulée en bobine, elle pèse 110 kg.

« J'ai choisi le texte le plus universel pour parler des grands fléaux de l'humanité, de la préhistoire jusqu'à nos jours », explique-t-il. Patrick avoue avoir eu quelques difficultés avec la lettre « x », qui apparaît quarante fois dans la déclaration. Il compte obtenir une autorisation pour exposer son oeuvre à Lyon, dans une rue piétonne suffisamment longue ou sur des quais. Sans éditeur, il publie lui-même ses textes et réalise également des poèmes à la commande.

Dalya Daoud