Nouveau pavé dans le mémorial arménien

©2006 20 minutes

— 

C'est une affaire qui n'en finit plus. Hier, pour la quatrième fois en deux mois, le tribunal administratif de Lyon s'est penché sur la construction – quasiment achevée – du mémorial arménien de la place Antonin-Poncet dans le 2e arrondissement, toujours contestée par des riverains. Ces derniers, soutenus par la conseillère municipale UMP Marie-Chantal Desbazeille, ont demandé l'annulation de la nouvelle autorisation de voirie délivrée le 5 avril par le Grand Lyon à l'association arménienne, à l'origine du mémorial. Le 30 mars, la justice avait annulé un premier arrêté et ainsi suspendu la construction de l'édifice. Les travaux avaient repris le 6 avril, une fois l'autorisation de voirie validée par la préfecture du Rhône. Hier, les requérantes, opposées à la construction du mémorial sur ce site classé ont fait valoir « l'incohérence de ce dossier monté dans la précipitation » et rappelé que « l'édifice nécessitait un permis de construire ». Des arguments sur lequel le juge des référés doit se prononcer en début de semaine prochaine. Le mémorial doit être inauguré le 24 avril.

E. F.