Assises : le récit des sévices infligés au bébé

©2006 20 minutes

— 

Deux journées éprouvantes à la cour d'assises du Rhône. Les médecins qui s'étaient occupés du bébé de onze jours, « torturé » par son père en août 2002, se sont succédé à la barre. Les jurés ont assisté au visionnage « très difficile » d'un film médical sur ce nouveau né, contusionné et meurtri. S'il a demandé pardon, ce père de 36 ans, accusé « d'actes de torture et de barbarie », a continué hier à minimiser les sévices qu'il a exercé sur sa fille. Professeur de violon émérite, entouré par sa famille venue témoigner, il n'explique pas ses actes. Aujourd'hui, les audiences se poursuivent à huis clos, avec l'audition des experts psychiatres. Le verdict est attendu dans la soirée.

Dalya Daoud

Les grands-parents paternels de la petite fille, aujourd'hui âgée de trois ans et demi, ont dû entamer une procédure judiciaire pour la voir. La mère leur refusait tout contact depuis l'incarcération du père. Des visites ont été accordées par un juge.